Reinhart Ahlrichs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Reinhart Ahlrichs, né le à Göttingen et mort le [1] à Heidelberg, est un chimiste théoricien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reinhart Ahlrichs fut diplômé d'un master en sciences en 1965 de l'université de Göttingen[1] où il étudiait la physique, puis obtint un doctorat en 1968 sous la direction de Werner Bingel (de). Il fut professeur assistant à Göttingen sous la direction de Werner Kutzelnigg (en) en 1968-1969[1] puis effectua un post-doctorat en 1969-1970 sous la direction de C.C.J. Roothaan à l'université de Chicago.

Après une autre période comme assistant entre 1970 et 1975 à Karlsruhe, Reinhart Ahlrichs fut nommé professeur de chimie théorique à l'université de Karlsruhe en 1975[1]. Il dirige également un groupe de recherche à l'Institut de nanotechnologie de l'université[2],[1], groupe à l'origine du code TURBOMOLE (en) entre autres. Il est l'auteur de plus de 230 publications scientifiques[3], et fait partie du comité éditorial de plusieurs revues.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (de) « Reinhart Ahlrichs, 1940-2016 », sur iaqms.org (consulté le 28 février 2017) [PDF]
  2. (de) Institut de nanotechnologie (INT)
  3. (en) « Reinhart Ahlrichs », Membres de l'IAQMS (consulté le 15 juillet 2010)
  4. (de) « Ehrendoktorwürden - 2015 - Reinhard Ahlrichs », sur hu-berlin.de (consulté le 28 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]