Reine de la pluie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Modjadji

photographie en couleur de la reine de la pluie, en tenue de cérémonie, lors de son couronnement
La reine de la pluie Makobo Modjadji VI à l'occasion de son couronnement en avril 2003.

Le Reine de la Pluie ou "Modjadji" est la souveraine de Balobedu, un peuple de la province du Limpopo en Afrique du Sud. La succession au titre de Reine de la Pluie est matrilinéaire, soit seule la fille aînée de la Reine accède à la Couronne. De ce fait, les hommes n'ont pas le droit d'occuper le Trône.

Selon la légende, la Reine de la Pluie aurait des pouvoirs. Elle aurait notamment la capacité de contrôler les averses et les nuages, d'où son nom.

Actuellement, il n'y a pas de Reine de la Pluie au pouvoir, car la précédente souveraine,Makobo Modjadji, est décédée le 12 juin 2005.

Les différentes reines de la pluie[modifier | modifier le code]

  1. Reine de la pluie I : Maselekwane Modjadji[1] (1800-1854)
  2. Reine de la pluie II : Masalanabo Modjadji (1854-1894)
  3. Reine de la pluie III : Khetoane Modjadji (1895-1959)
  4. Reine de la pluie IV : Makoma Modjadji (1959-1980)
  5. Reine de la pluie V : Mokope Modjadji (1981-2001)
  6. Reine de la pluie VI : Makobo Modjadji (2003-2005)

Jusqu'en 2016, il n'y a plus de reine de la pluie : en , est annoncé le futur couronnement de Modjadji VII, nouvelle reine de la pluie, au cours de l'année 2016. Masalanabo Modjadji, la future reine, est la nièce de Makobo Modjadji. Elle est âgée de 10 ans et sera la plus jeune reine de la pluie couronnée[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Un sous-marin d'attaque, de type 209, de la marine sud-africaine, est baptisé SAS Queen Modjadji (S103), le , en hommage aux reines de la pluie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Simone Schwarz-Bart, « Modjadji I: Rain queen of Lovedu », in In praise of black women, vol.1, Ancient African Queens, University of Wisconsin Press, Madison, 2001, p. 270-283
  2. (en) Alex Matlala, « Youngest rain queen soon to rule », sur citizen.co.za, (consulté le 23 janvier 2016).

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ann Jones, Looking for Lovedu : A journey through Africa in search of the legendary rainmaking queen, Londre, Robinson, , 377 p. (ISBN 1841193429)
  • (en) Katesa Schlosser, Rain-queens and python dance : historical colour photographs of Lovedu and Venda life in Northern Transvaal, Kiel, Museum für Völkerkunde, , 56 p. (ISBN 3-928794-35-3)