Regnéville-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Regneville-sur-Mer)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Regnéville-sur-Meuse
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Regnéville-sur-Mer
Le château à droite, l'église à gauche.
Le château à droite, l'église à gauche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Coutances
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Montmartin-sur-Mer
Maire
Mandat
Bernard Malherbe
2014-2020
Code postal 50590
Code commune 50429
Démographie
Gentilé Regnévillais
Population
municipale
753 hab. (2014)
Densité 89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 17″ nord, 1° 32′ 31″ ouest
Altitude Min. 5 m – Max. 43 m
Superficie 8,50 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Regnéville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Regnéville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Regnéville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Regnéville-sur-Mer
Liens
Site web www.regneville-sur-mer.fr

Regnéville-sur-Mer est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 753 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Regnéville-sur-Mer est situé à 10 km au sud-ouest de Coutances, au bord du havre de la Sienne, en face de la pointe d'Agon. La commune est composée de trois villages : Regnéville-sur-Mer, Grimouville et Urville-sur-Mer.

Communes limitrophes de Regnéville-sur-Mer[1]
Estuaire de la Sienne (Manche) Estuaire de la Sienne (Manche) Estuaire de la Sienne (Manche)
Estuaire de la Sienne (Manche) Regnéville-sur-Mer[1] Orval-sur-Sienne
(comm. dél. de Montchaton)
Estuaire de la Sienne (Manche) Montmartin-sur-Mer Montmartin-sur-Mer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Regnévillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Important port pour le commerce de la chaux avec l'Angleterre pour devenir ensuite un port de terre-neuvas, le havre de Regnéville est aujourd'hui menacé par son ensablement.

Entre 1795 et 1800, Regnéville (333 habitants en 1793[2]) absorbe Grimouville (898 habitants[3], au nord-est de son territoire) et Urville-près-la-Mer (528 habitants[4], à l'extrême-est).

La commune prend le nom de Regnéville-sur-Mer en 1956.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1983 René Gaslain   Enseignant
1983 1989 Jean-Claude Énault    
1989 2001 Danielle Pasturel    
2001 2004 Marie-France L'Hermitte    
2004 avril 2014 Daniel Cariou   Intendant de collège
avril 2014[6] en cours Bernard Malherbe SE Responsable de réseaux retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 753 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Regnéville-sur-Mer[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
333 1 815 1 894 1 831 1 825 1 857 1 873 1 925 1 974
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 993 1 994 2 063 1 955 1 888 1 925 1 777 1 621 1 526
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 527 1 512 1 437 1 122 1 079 1 039 1 000 1 204 1 040
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
889 829 790 793 769 790 816 830 753
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le donjon du château.

Le château médiéval de Regnéville[modifier | modifier le code]

La construction du château médiéval de Regnéville daterait du XIe siècle. Il fut l'objet d'âpres batailles entre Français et Anglais pendant la guerre de Cent Ans.

Au XVIIe siècle, Richelieu décide la destruction de la forteresse. Remplie de poudre, elle explose en projetant des débris à des lieues à la ronde.

L'ensemble des vestiges est inscrit aux Monuments historiques[10].

Églises[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.

L'église Notre-Dame de Regnéville est dotée d'une tour-clocher massive, datée du XIIe siècle, classée Monument historique depuis 1937[11]. Elle abrite de nombreuses œuvres classées à titre d'objets aux Monuments historiques[12].

L'église Saint-Étienne de Grimouville est romane, celle d'Urville est du XVIIe.

Les fours à chaux du Rey, musée[modifier | modifier le code]

Implanté sur l'exceptionnel ensemble des fours à chaux du Rey (XIXe siècle), le musée retrace l’histoire maritime et industrielle de Regnéville.

Les quatre fours à chaux et les vestiges de la bascule sont inscrits aux Monuments historiques[13].

Autres monuments inscrits[modifier | modifier le code]

L'ancien lavoir et le manoir de Crux (XVIIe siècle) sont également inscrits[14],[15].

Le port[modifier | modifier le code]

Le ponton.

Port d'échouage, mais souffrant aujourd'hui de l'ensablement de l'estuaire, le port de Regnéville fut autrefois actif avec le commerce de la chaux et la pêche des terre-neuvas. Aujourd'hui, il est surtout utilisé pour la plaisance.

Les prés salés[modifier | modifier le code]

À l'image de ceux du mont Saint-Michel, les prés salés se développent à la suite de l'envasement de l'estuaire de la Sienne. Les moutons qui y broutent l'herbe ont une viande particulièrement bonne et font la réputation de l'agneau de pré-salé.

La gare[modifier | modifier le code]

Cette ancienne gare abrite aujourd'hui un bureau de poste, un petit magasin d'antiquaire et un petit café. À proximité se trouvent également un terrain de camping et différents commerces.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Grimouville », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 mars 2011).
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Urville-près-la-Mer », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 15 mars 2011).
  5. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 486
  6. « Bernard Malherbe élu maire de justesse mais dans l'apaisement », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 février 2016)
  7. « Regnéville-sur-Mer (50590) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 juin 2014)
  8. Date du prochain recensement à Regnéville-sur-Mer, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Château de Regnéville », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Œuvres mobilières à Regnéville-sur-Mer », base Palissy, ministère français de la Culture.
  13. « Quatre fours à chaux du Rey », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Ancien lavoir », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Manoir de Crux, au sud du village d'Incleville », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]