Refuge de Vénasque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Refuge de Vénasque
Illustration du refuge.
Vue du refuge en juin 2009.
Altitude 2 239 m
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Inauguration 1961
Propriétaire CAF de Toulouse
Capacité été : 14 couchages
hiver : 6 couchages
Coordonnées géographiques[1] 42° 41′ 59″ nord, 0° 38′ 33″ est

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Refuge de Vénasque

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Refuge de Vénasque
Refuge de montagne

Le refuge de Vénasque est un refuge de montagne des Pyrénées, situé sur le bord du Boum inférieur, à 2 239 m d'altitude, au pied du pic de Sauvegarde et en contrebas du port de Vénasque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le refuge a été construit en 1961. C'est un point de départ pour les ascensions du pic de Sauvegarde, le pic de la Mine, le Bec de Corbeau, ainsi que le massif de la Maladeta, les Monts Maudits et l'Aneto. En randonnée pédestre et ski de randonnée, le HRP, le Port de Vénasque, le circuit du pic de la Mine, les pics de Sauvegarde et de la Montagnette.

Services et accès[modifier | modifier le code]

Le refuge offre 20 places, il est gardé du 15 juin au 15 septembre et on peut disposer de 12 places en période hivernale. Il dépend du CAF de Toulouse.

On y accède depuis Luchon et l'hospice de France, par un sentier en lacets, après avoir franchi un verrou glaciaire. Les Boums du Port sont trois lacs qui se déversent successivement l'un dans l'autre. Depuis l'Espagne, par Benasque et la vallée de l'Esera.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Google Maps

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]