Refuge d'oiseaux de l'Île aux Basques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Refuge d'oiseaux de l'Île aux Basques
Anse d'en Bas.jpg

L'île aux Basques depuis l'anse d'en Bas

Type
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
848 ha[1]
dont 777 ha marin
Création
Administration
Site web
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Green pog.svg
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Green pog.svg

Le refuge d'oiseaux de l'Île aux Basques est une aire protégée du Canada et l'un des 28 refuges d'oiseaux migrateurs situés dans la province de Québec. Ce refuge a pour mission de protégée un site de nidification de l'Eider à duvet et colonies de goélands et de Cormoran à aigrettes. Ce site est la propriété et est administré par la Société Provancher d'histoire naturelle du Canada.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de l'île aux Basques provient du fait que les pêcheurs basques utilisait cette île pour faire fondre la graisse de baleine entre 1580 et 1630. L'île est d'ailleurs cartographiée dès 1537 sur la mappemonde dite Harléyenne[4].

Quant aux Razades, leur nom a été noté dans un document des Archives nationales de France de 1758. Il y a deux possibilités pour le toponyme, le premier provient de la faible altitude des îles, elle serait donc à ras d'eau. L'autre possibilité vient des récifs au tours des îles qui rasaient le fond des canots[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le refuge d'oiseau de l'Île aux Basques est situé sur le fleuve Saint-Laurent en face de la ville de Trois-Pistoles. Le refuge est situé dans les territoires des municipalités de Notre-Dame-des-Neiges et Saint-Simon, tous deux étant située dans la municipalité régionale de comté des Basques, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Le refuge protège trois îles, soit l'île aux Basques, La Razade d'en Haut et La Razade d'en Bas, ainsi qu'une bande de 500 m les entourant. Il a un territoire de 848 ha, la partie terrestre couvrent 78 ha et la partie marine couvrant 7,77 km2[6],[7].

Le refuge a été reconnu comme zone importante pour la conservation des oiseaux. La portion terrestre du refuge d'oiseaux chevauche la réserve naturelle de l'Île-aux-Basques-et-des-Razades.

Histoire[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Registre des aires protégées au Québec: Refuge d'oiseaux migrateurs », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, (consulté le 19 juillet 2011), p. 1
  2. « Refuge d'oiseaux de l'Île aux Basques », Toponymie du Canada, sur Ressources naturelles Canada (consulté le 19 juillet 2011)
  3. a et b Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, « Réserve naturelle reconnue », Registre des aires protégées au Québec, (consulté le 19 janvier 2013), p. 10
  4. « Île aux Basques », sur Commission de toponymie, (consulté le 3 mai 2009)
  5. « La Razade d'en Haut », sur Commission de toponymie, (consulté le 3 mai 2009)
  6. « Refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île aux Basques »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Service canadien de la faune, Région du Québec, (consulté le 3 mai 2009)
  7. « Système de rapport et de suivi des aires de conservation », sur Conseil canadien des aires écologiques (consulté le 19 juillet 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]