Records climatiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les records climatiques sont recensés par les services météorologiques nationaux et homologués par l'Organisation météorologique mondiale. Certaines autres organisations maintiennent aussi des registres sur le sujet, comme le Livre Guinness des records, mais ceux-ci ne sont pas officiels.

Températures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Records de température sur Terre.
  • Température maximale : 56,7 °C, Greenland Ranch, États-Unis, 1913[1],[2]
  • Température minimale : −89,2 °C, Base Vostok (Russie), Antarctique, 1983[1] (−93,2 °C non officiel par télédétection satellite sur le plateau antarctique le 10 août 2010[3])
  • Écart des températures diurnes : 56 °C (de 6,7 à −49 °C), Browning, Montana (États-Unis), 1916[4]
  • Écart des températures annuelles: 107 °C (de 37 à −70 °C), Verkhoïansk, Extrême-oriental (Russie), 1892

Précipitations[modifier | modifier le code]

Records pluviométriques par périodes[1],[5],[6]
Durée Localité Date Hauteur (mm)
1 minute Unionville, États-Unis (selon OMM[1])
Barot, Guadeloupe (selon Météo-France[7])
4 juillet 1956
26 novembre 1970
31,2
38
30 minutes Sikeshugou, Hebei, Chine [6] 3 juillet 1974 280
1 heure Holt, Missouri, États-Unis[1] 22 juin 1947 305 en 42 minutes
2 Heures Yujiawanzi, Chine [6] 19/07/1975 489
4,5 Heures Smethport, Pennsylvanie [6] 18/07/1942 782
12 Heures Foc-foc, La Réunion[1] le 08/01/1966 (cyclone denise) 1 144
24 Heures Foc-foc, La Réunion[1] du 07 au 08/01/1966 (cyclone denise) 1 825
48 Heures Cherrapunji, Inde[1] du 15 au 16/06/1995 2 493
3 jours Commerson, La Réunion [6] du 24 au 26/02/2007 Cyclone Gamède 3 929
4 jours Commerson, La Réunion[6] du 24 au 27/02/2007 Cyclone Gamède 4 869
8 jours Commerson, La Réunion[6] du 20 au 27/02/2007 Cyclone Gamède 5 510
10 jours Commerson, La Réunion[5] du 18 au 27/01/1980 Cyclone Hyacinthe 5 678
15 jours Commerson, La Réunion[5] du 14 au 28/01/1980 Cyclone Hyacinthe 6 083
1 mois Cherrapunji, Inde[1] Juillet 1861 9 296,4
1 an Cherrapunji, Inde[1] Août 1860 à août 1861 26 466,8
2 ans Cherrapunji, Inde[1] 1860 et 1861 40 768
moyenne annuelle Mawsynram, Inde[1] moyenne annuelle 11 872


Sécheresse

La plus faible pluviométrie au monde est rapportée à Arica (Chili) où il n'est pas tombé une goutte durant 173 mois d'octobre 1903 à janvier 1918. Par continent, les endroits les plus secs par accumulation annuelle sont[1] :

  • Afrique : Wadi Halfa, Soudan, moins de 2,54 mm ;
  • Antarctique : Station Amundsen-Scott, 2 mm (estimée avec l'équivalent en eau de la neige tombée) ;
  • Asie : Aden, Yémen, 5,7 mm ;
  • Australie : Troudaninna, Australie-Méridionale, 104,9 mm (4.13 pouces), années 1893-1936 (coordonnées : 29° 11' 44" S, 138° 59' 28" E, altitude : 46 m)[8] ;
  • Amérique du Nord : Batagues, Mexique, 30,5 mm ;
  • Amérique du Sud : Arica, Chili, 0,76 mm ;
  • Europe : Astrakhan, Russie, 162,6 mm ;
  • Océanie : Observatoires du Mauna Kea, Hawaï, 188 mm.
Neige
  • Enneigement annuel (hors Groenland et Antarctique) : 28,96 m, mont Baker, Washington (États-Unis) durant l'hiver 1998-1999[9] ;
  • La plus forte quantité de neige en 24 heures est de 75,8 pouces (193 cm) à Silver Lake, Colorado, du 14 au 15 avril, 1921 selon l’Organisation météorologique mondiale[10]. Cependant, le National Climatic Data Center aux États-Unis accepte un 78 pouces (198 cm) de neige au camp 47, une station le long de la Richardson Highway en Alaska, le 7 février 1963.
Grêle

Pression[modifier | modifier le code]

  • Plus haute pression à une altitude de moins de 750 m et rabaissée au niveau de la mer : 1 083,3 hPa, le 31 décembre 1968 à Agata, Russie (66° 53′ N, 93° 28′ E, altitude 261 m)[1] ;
  • Plus haute pression à une altitude de plus de 750 m et rabaissée au niveau de la mer : 1 084,8 hPa, le 19 décembre 2001 à Tosontsengel Mongolie (altitude 1 724,6 m)[1] ;
  • Plus basse pression au niveau de la mer (sauf dans une tornade) : 870 hPa, le 12 octobre 1979 dans l'œil du typhon Tip (16° 44′ N, 137° 46′ E)[1].

Vents[modifier | modifier le code]

  • Vents les plus forts par station météorologique : 372 km/h, Mont Washington, New Hampshire (États-Unis), 1934 jusqu'à ce qu'il soit battu par un record de 408 km/h survenu à Barrow Island en Australie, le 10 avril 1996[1]. En France, les records de vent sont proches de ces valeurs : on a ainsi enregistré des rafales de 360 km/h au sommet du mont Aigoual (Cévennes)[12].
  • À 18:54 le 3 mai 1999, lors de l'épisode de tornades du 3 mai 1999 en Oklahoma, un radar météorologique Doppler mobile a détecté des vents de 484 km/h +/- 32 km/h dans le tourbillon près de Bridge Creek à une hauteur de 32 mètres au-dessus du sol[13]. Le record précédent était de 414 à 431 km/h mesuré dans une tornade près de Red Rock (Oklahoma) (Bluestein et al. 1993[14]). Cependant, les vents au sol ont pu être plus faibles à cause de la friction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r (en) Organisation météorologique mondiale, « Global Weather & Climate Extremes », sur Université d'Arizona (consulté le 28 octobre 2016).
  2. Commission de climatologie, « Communiqué de presse no  956 », Organisation météorologique mondiale, (consulté le 28 octobre 2016).
  3. (en) « NASA-USGS Landsat 8 Satellite Pinpoints Coldest Spots on Earth », NASA, (consulté le 28 octobre 2016).
  4. (en) « Top Ten Montana Weather Events of the 20th Century », National Weather Service (consulté le 28 octobre 2016).
  5. a, b et c « Les records en matière de cyclones tropicaux », sur Météo-France (consulté le 28 octobre 2016).
  6. a, b, c, d, e, f et g (en) NOAA, « World record point precipitation measurements », sur NOAA National Oceanic and Atmospheric Administration, National Weather Service Organization (consulté le 28 octobre 2016).
  7. ORSTOM, « Intensité extraordinaire de la précipitation du 26 novembre 1970 dans la région des Grands-Fonds de Guadeloupe » [PDF], sur IRD (consulté le 28 octobre 2016).
  8. (en) Official Year Book of the Commonwealth of Australia No.50-1964 (lire en ligne), p. 48.
  9. (en) « MT. Baker holds snowfall record, NOAA reports », Communiqué de presse, sur National Oceanic and Atmospheric Administration, (consulté le 28 octobre 2016).
  10. (en) « World Record Snowfall? », Christopher C. Burt, sur Weather Underground, (consulté le 28 octobre 2016).
  11. a et b (en) National Weather Service, « South Dakota Storm Produces Record Hailstone », NOAA News, 30e juillet 2010 (consulté le 28 octobre 2016).
  12. « Site de la station météo du mont Aigoual : Climatologie page 2 », sur http://www.aigoual.fr (consulté le 28 octobre 2016).
  13. (en) « Doppler on Wheels », Center for Severe Weather Research (consulté le 28 octobre 2016).
  14. (en) Howard B. Bluestein, James G. Ladue, Herbert Stein et Douglas Speheger, « Doppler Radar Wind Spectra of Supercell Tornadoes », Monthly Weather Review, American Meteorological Society, vol. 121, no 8,‎ (ISSN 1520-0493, DOI 10.1175/1520-0493(1993)121<2200:DRWSOS>2.0.CO;2, lire en ligne).
  • John Owen, Terry Newell, Sheena Coupe, Sue Burk, Sarah Anderson, Jenni Bruce, Scott Forbes, Jhon Bull et Christine Dorville, La Grande Encyclopédie Du Monde, Weldon Owen Incorporation, .