Record de distance de tir létal pour un tireur d'élite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sniper des Royal Marines britanniques muni d'un fusil L115A1. Ce fusil est similaire au L115A3 Long Range Rifle utilisé par Craig Harrison, mais équipé d'une lunette de visée télescopique Schmidt & Bender 3-12x50 PM II.

Un record de distance de tir létal pour un tireur d'élite est un tir mortel effectué par un sniper (un tireur d'élite embusqué) atteignant sa cible à une distance qui jusqu'alors n'avait jamais été atteinte. Les snipers ont une longue histoire derrière eux concernant le développement du tir à longue distance.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La science du tir longue distance a porté ses fruits durant la guerre du Viêt Nam. Le sergent Carlos Hathcock, considéré comme l'un des meilleurs tireurs à longue distance, a détenu, de 1967 à 2002, le record de distance avec un coup au but homologué à 2 286 m[1],[Note 1]. Hathcock enregistra 93 coups au but avant qu'une blessure ne mette fin à son engagement en première ligne[3]. À son retour aux États-Unis, il participa à la création d'une école de tir sur la base du Corps des Marines de Quantico en Virginie, la Marine Corps Base Quantico[4].

Un fusil McMillan TAC-50 comme celui utilisé par Rob Furlong.

Il faut attendre trente ans pour que, en , le caporal-chef canadien Arron Perry, du Princess Patricia's Canadian Light Infantry batte le record de Hathcock, avec 2 310 m. Cependant, Perry ne détint ce record que pendant quelques jours, car un autre homme de son unité, le caporal Rob Furlong, le dépassa avec un tir à 2 430 m. Furlong réalisa ce tir de support aux soldats américains durant l'opération Anaconda dans les premiers temps de la guerre d'Afghanistan.

Le record a été détenu par le Britannique Craig Harrison qui, en , effectua un tir à 2 475 m en Afghanistan[5]. En 2012, celui-ci aurait été battu par un Australien avec un tir à 2 815 m soit un temps de vol de 6 secondes avec un Barrett M82 dans la province d’Helmand[6]. Ce dernier aurait été à son tour battu par un Canadien en mai 2017 lorsqu'il effectua un tir à 3 540 m de distance en Irak dans la province de Ninive[7].

Le record pour un tir de nuit serait détenu depuis avril 2011 par un binôme issu de la 1re compagnie du 1er RPIMA, assisté de deux membres d'une équipe de recherche du 13e RDP, avec une distance de 1 786 mètres[8].

Développement[modifier | modifier le code]

Le Barrett M82 ou M107, un célèbre fusil anti-matériel, aussi utilisé pour ce type de tir.

Les améliorations des armes, des munitions, les aides pour déterminer les solutions balistiques, telles que les télémètres laser, les équipements de mesures météorologiques, les ordinateurs portables et les logiciels de prédiction balistique ont permis le développement du tir à longue distance.

Le tir au-delà de 1,25 km requiert un entraînement et une pratique soutenue. Le tireur doit pouvoir estimer correctement les divers facteurs qui influencent la trajectoire et le point d'impact de la balle, comme la distance à la cible, la direction et la vitesse du vent, la densité de l'air et l'altitude de la cible par rapport au tireur. Une erreur dans ces estimations peut nuire à la létalité du tir ou faire complètement manquer la cible[9].

Tirs létaux revendiqués au-delà de 1 250 mètres[modifier | modifier le code]

Rang Nom Date Distance Arme Munition Nationalité Unité militaire Conflit Références
1. Tireur d'élite canadien non identifié 3 540 m McMillan Tac-50 Hornady (en) A-MAX .50 Drapeau du Canada Canada Joint Task Force 2 Guerre d'Irak [7],[10]
2. Tireur d'élite australien non identifié avril 2012 2 815 m Barrett M82A1 12,7 × 99 mm OTAN Drapeau de l'Australie Australie 2d Commando Regiment Guerre d'Afghanistan [6]
3. Corporal of Horse Graig Harrison novembre 2009 2 475 m L115A3 Long Range Rifle .338 Lapua Magnum LockBase B408 bullets Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Household Cavalry Guerre d'Afghanistan [5],[11],[12],[13]
4. Corporal Rob Furlong mars 2002 2 430 m McMillan Tac-50 Hornady (en) A-MAX .50 Drapeau du Canada Canada 3rd Battalion Princess Patricia's Canadian Light Infantry Guerre d'Afghanistan [14]
5. Master Corporal Arron Perry mars 2002 2 310 m McMillan Tac-50 Hornady (en) A-MAX .50 Drapeau du Canada Canada 3rd Battalion Princess Patricia's Canadian Light Infantry Guerre d'Afghanistan [14]
6. Sergeant Brian Kremer 2 300 m Barrett M82A1 Raufoss NM140MP (.50 BMG) Drapeau des États-Unis États-Unis 2d Ranger Battalion, 75th Ranger Regiment Guerre d'Irak [15]
7. Gunnery Sergeant Carlos Hathcock février 1967 2 286 m Browning M2 .50 BMG Drapeau des États-Unis États-Unis United States Marine Corps Guerre du Viêt Nam [1]
8. Tireur d'élite sud-africain non identifié 2 125 m Denel NTW-14.5 14.5×114mm Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud South African Special Forces Brigade Rébellion du M23 au Congo [16]
9. Specialist Nicolas Randstad 2 092 m Barrett M82A1 .50 BMG Drapeau des États-Unis États-Unis 1st Squadron, 91st Cavalry Regiment Guerre d'Afghanistan [17]
10. Chief Petty Officer Chris Kyle 1 920 m TAC-338 .338 Lapua Magnum Drapeau des États-Unis États-Unis Navy SEAL Guerre d'Irak [18],[19]
11. Corporal Christopher Reynolds août 2009 1 853 m Accuracy International L115A3 .338 Lapua Magnum Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3e Scots – The Black Watch Guerre d'Afghanistan [20]
12. Tireur d'élite saoudien non identifié 1 700 m PGW Defence Technology LRT-3 .50 BMG Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite / Guerre du Yémen [21]
13. Tireur d'élite français non-identifié 1 667 m PGM Hécate II 12,7 × 99 mm OTAN Drapeau de la France France 3e Brigade Mécanisée Guerre d'Afghanistan [22]
14. Staff Sergeant Steve Reichert 1 614 m Barrett M82A3 Raufoss NM140MP (.50 BMG) Drapeau des États-Unis États-Unis 2d Battalion, 2d Marine Regiment Guerre d'Irak [23]
15. Tireur d'élite ukrainien non identifié 1 500 m NC NC Drapeau de l'Ukraine Ukraine NC Invasion de l'Ukraine par la Russie [24]
16. Tireur d'élite norvégien non identifié novembre 2007 1 380 m Barrett M82A1 12,7 × 99 mm OTAN Drapeau de la Norvège Norvège 2d Kystjegerkommandoen Guerre d'Afghanistan [25]
17. Tireur d'élite français non-identifié 1 360 m PGM Hécate II 12,7 × 99 mm OTAN Drapeau de la France France 9e Brigade d'Infanterie de Marine Guerre du Mali [22]
18. Sergeant First Class Brandon McGuire 1 310 m Barrett M82A1 Raufoss NM140MP (.50 BMG) Drapeau des États-Unis États-Unis 3rd Battalion, 509th Parachute Infantry Regiment Guerre d'Irak [26]
19. Sergeant Major Herbert Sleigh 1 280 m M1903 Springfield .30-06 (7.62×63mm) Drapeau des États-Unis États-Unis American Expeditionary Forces Première Guerre mondiale [27]
20. Staff Sergeant Jim Gilliland septembre 2005 1 250 m Fusil M24 7,62 × 51 mm OTAN Drapeau des États-Unis États-Unis 3rd Infantry Division, 2d Battalion, 69th Armor Regiment Guerre d'Irak [28]

Tirs d'entrainement au-delà de 3 000 mètres[modifier | modifier le code]

Rang Nom Date Distance Arme Munition Nationalité Unité militaire Cible Références
1. Andrey Ryabinsky 4 210 m Twilight SVLK-14C .408 Chey Tac Drapeau de la Russie Russie Aucune Cible d'entrainement (100 × 100 cm) [29]
2. Adjudant Benjamin Gineste 4 150 m Fabrication artisanale .408 Chey Tac Drapeau de la France France 4e régiment de chasseurs C300 (1,90 × 1,28 m) [30]
3. Adjudant Benjamin X. 3 695 m Fabrication artisanale .408 Chey Tac Drapeau de la France France 1er régiment de chasseurs d'Afrique Cible d'entrainement C300 (130 × 120 cm) [31]
4. Jim Spinella 3 475 m Fabrication artisanale .375 Chey Tac Drapeau des États-Unis États-Unis Aucune Cible d'entrainement (36 pouces) [32]
5. Tireur russe non identifié 3 402 m Twilight SVLK-14C .408 Chey Tac Drapeau de la Russie Russie Aucune // [33]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 93 coups au but n'est pas vraiment un record, d'autres tireurs américains feront mieux, de même si on le compare aux succès (542) de Simo Häyhä durant la Seconde Guerre mondiale, même si ses tirs se faisaient généralement à courte portée[2]. En fait, Häyhä était célèbre car il n'utilisait pas de lunette préférant une mire métallique sur ses fusils[2]. Ce qui distinguait Hathcock et l'a rendu célèbre était sa capacité à longue distance et la précision.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (Henderson, p. 181)
  2. a et b (Jowett, Jowett et Snodgrass, p. 44)
  3. (en) Gaijinass, « The way of the Gun: USMC S/S », Gaijinass, (consulté le )
  4. (Henderson, p. 283)
  5. a et b (Smith)
  6. a et b (en) Chris Masters, « Taliban remain in fear of lethal strikes », dailytelegraph.com.au, Australian Daily Telegraph, (consulté le )
  7. a et b (en) « Canadian elite special forces sniper makes record-breaking kill shot in Iraq », The Globe and Mail.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Florent de Saint-Victor, « Récit - Afghanistan (avril 2011) - Quand les anges gardiens font but à plus de 1.700 mètres, de nuit », sur mars-attaque.blogspot.com (consulté le )
  9. (Plaster)
  10. « Irak : Un sniper canadien abat un djihadiste de Daesh à une distance de 3 500 mètres », sur 20 minutes.fr avec agences, 23 juin 2017.
  11. (Chandler)
  12. (Alpert)
  13. (Drury)
  14. a et b (en) Michael Friscolanti, « We were abandoned », Maclean's.ca, (consulté le )
  15. (en) « Sniper in Helmand Province », sur nydailynews.com
  16. (en) « South Africa at war in the DRC – The Inside Story », sur TimesLIVE (consulté le )
  17. (en) Joseph Goldstein, « How to shoot someone from a mile away », sur New York Post, (consulté le )
  18. (en) « Meet the big shot : SEAL is America’s deadliest sniper », Gary Buiso, New York Post, 3 janvier 2012.
  19. (en) « 255 confirmed kills: Meet Navy SEAL Chris Kyle », Michael Zennie, www.dailymail.co.uk - 3 janvier 2012.
  20. (en) Mail Foreign Service, « British sniper describes moment he shot Taliban commander... from TWO KILOMETRES away », The Daily Mail.co.uk, (consulté le )
  21. (ar) « وراء خطوط العاصفة », sur Youtube
  22. a et b « Un à deux TELD français dans le TOP 10 », sur blogspot.fr (consulté le ).
  23. (en) « Steve Reichert on the 2815 Meter Shot - Soldier Systems Daily » (consulté le )
  24. « Guerre en Ukraine : un tireur d'élite abat un général russe à une distance de 1500 mètres », sur lindependant.fr, (consulté le )
  25. (Johnsen)
  26. (en) « Army sniper films spot for History channel based on 1,300 meter shot in Iraq », sur army.mil (consulté le )
  27. National Endowment for the Humanities, « Johnstown Sammee First to Kill Hun », Evening public ledger. [volume] (Philadelphia [Pa.]) 1914-1942, February 05, 1918, Night Extra, Image 4,‎ (ISSN 2151-3945, lire en ligne, consulté le )
  28. (Harnden)
  29. « Nouveau record de sniper. Un tireur d'élite russe établit un record en matière de portée de tir », sur itsyourshop.ru (consulté le )
  30. « Gap record tir longue distance », sur dici.fr
  31. « L'adjudant Benjamin, l'homme qui vise le plus loin au monde », Var Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ) ; « Tir longue distance: record du monde pour un militaire du 1er RCA », sur defense.gouv.fr/terre, (consulté le ).
  32. (en) « 375 CheyTac Claims Another Long-Distance Rifle Record: 3,800 Yards », Range365,‎ (lire en ligne)
  33. (ru) « New long range shooting record - 3720 yards », sur YouTube

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Généralités
Tireurs d'élite célèbres