Rechila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Rome antique
Cet article est une ébauche concernant la Rome antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Rechila (en latin Rec(c)hil(l)a, en galicien et en espagnol Requila, en portugais Réquila) était le roi du royaume suève de 441[N 1] jusqu'à sa mort en 448[1]. Dès 438, il règne aux côtés de son père Herméric et lui succède aux pleins pouvoirs à la mort de ce dernier en 441.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les conquêtes de Rechila.

Rechila était très agressif envers l'église catholique (il était païen). Il favorise le clergé priscillianiste des évêques locaux. Il confirme la relation de féodalité avec Rome et l'alliance avec les Bagaudes. Il dirigea plusieurs campagnes militaires en Lusitanie et en Bétique. En 439, après avoir battu sur les bords de la rivière Genil un certain Andevotus (438), il envahit la Bétique, conquiert Mérida, et en 441, Séville.

À la fin de son règne court mais mouvementé, il possède presque toute l'actuelle Andalousie et une partie du Levant ibérique, ainsi que de la Tarraconaise. À sa mort à Mérida en 448, son fils Rechiaire lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rechila » (voir la liste des auteurs).

  1. Isidore de Séville dans Histoire des Goths, des Vandales et des Suèves indique 438.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]