Rebecca West

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir West.
Rebecca West
Rebecca West.jpg
Rebecca West.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
George Watson's College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Enfant
Autres informations
Domaine
Membre de
Distinction

Rebecca West (Londres, – Londres, ), dont le véritable prénom était Cicely (qu'elle transformera plus tard en Cicily) Isabel Fairfield, est une femme de lettres et féministe anglo-irlandaise célèbre en tant que romancière. Auteur prolifique et éclectique, elle écrivit des essais et des articles pour The New Yorker, The New Republic, The Sunday Telegraph, et The New York Herald Tribune (en). Elle fut aussi une correspondante importante du Bookman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rebecca West est née à Londres. Son père, un journaliste irlandais, quitte sa mère écossaise — et meurt peu après — alors que Cecily n'est encore qu'une enfant. Le reste de la famille déménage à Édimbourg où elle reçoit son éducation au George Watson's College (en). Elle suit des cours pour devenir actrice, prenant le nom de Rebecca West d'après Rosmersholm d'Henrik Ibsen. Elle participe au mouvement des suffragettes avant la Première Guerre mondiale et travaille comme journaliste pour le Freewoman (en) et le The Clarion (en). Elle rencontre Wells en 1913, et leur relation dure dix ans. Ils ont un fils, Anthony West, mais Wells est déjà marié (pour la 2e fois). Il lui a également été attribué des relations avec Charlie Chaplin, Antoine Bibesco et le magnat de la presse Max Aitken.

En 1930, elle se marie à un banquier, Henry Maxwell Andrews, et ils restent ensemble jusqu'à sa mort en 1968. Avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, Rebecca West voyage beaucoup, recueillant des matériaux pour des livres de voyages et politiques. Elle est présente au procès de Nuremberg. Son dernier ouvrage en tant qu'écrivain et femme de médias est le reflet de ces expériences.

Elle est nommée Commander of the Order of the British Empire (CBE) en 1949, et promue au rang de Dame Commander (DBE) en 1959.

Œuvres romanesques[modifier | modifier le code]

  • The Return of the Soldier (en) (1918)
  • The Judge (1922)
  • Harriet Hume (1929)
  • The Harsh Voice:Four Short Novels (1935)
  • The Thinking Reed (1936)
  • The Fountain Overflows (1957)
  • The Birds Fall Down (1966)
  • This Real Night (1984)
  • Cousin Rosamund (1985)

Essais, récits de voyage[modifier | modifier le code]

  • Henry James (1916)
  • The Strange Necessity: Essays and Reviews (1928)
  • St. Augustine (1933)
  • Black Lamb and Grey Falcon (en) (1941), un classique de la littérature de voyage de 1 181 pages largement favorable aux Serbes donnant un compte-rendu de l'histoire et de l'ethnographie des Balkans et sur le sens du Nazisme, structuré autour de son voyage en Yougoslavie en 1937.
  • Tu ne feras point d'image taillée, traduction de Simone André-Maurois (1944), dans Les dix commandements, récits sur la guerre de Hitler contre la loi morale, Albin Michel
  • The Meaning of Treason (1949)
  • The New Meaning of Treason (1964)
  • A Train of Powder (1955)
  • The Court and the Castle:some treatments of a recurring theme (1958)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Agneau noir et Faucon gris : un voyage à travers la Yougoslavie, trad. de Black lamb and grey falcon : a journey through Yougoslavia par Gérard Joulié, l'Âge d'homme, 2000
  • La famille Aubrey, trad. de The fountain overflows par Anne Marcel, éd. Autrement, 1996
  • Femmes d'affaires, trad. de The harsh voice Claudine Richetin, Rivages, 1995
  • Le Retour du soldat, trad. de The Return of the soldier par Simone Arous, B. Grasset, 1984

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carl E. Rollyson, Rebecca West: A Saga of the Century