Razan Naiem Almoghrabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Razan Naiem Almoghrabi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Razan Naiem Almoghrabi (en arabe : رزان نعيم المغربي), également nommée Razan Naim Moghrabi ou Razan Naim al-Maghrabi, est une écrivaine et militante féministe libyenne[1]

Éducation[modifier | modifier le code]

Elle a étudié la comptabilité avant de se tourner vers une carrière littéraire[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Almoghrabi a publié son travail dans les journaux libyens depuis 1991 et a été rédacteur en chef pour un magazine culturel appelé Horizons[3]. Elle a publié plusieurs collections de nouvelles dont Exile and Horses Devour the Sea (2002), Texts with a Lost Signature (2006), An In-between Man (2010) et Soul for Sale (2010) ; plusieurs romans (Migration to the Tropic of Capricorn en 2004 et Women of Wind en 2010) et un ouvrage de poésie[2].

Son roman Women of Wind (Nisa al rih), dans lequel un serviteur marocain à Tripoli cherche un passeur pour arranger son passage vers l'Europe, a été nominé pour l'Arabic Booker Prize (Prix international de la fiction arabe) en 2011[4]. En 2015, Almoghrabi a reçu le Prix Oxfam Novib/PEN pour ses efforts pour la liberté des écrivains et des journalistes en Libye[5].

Almoghrabi a organisé la première conférence sur les droits des femmes à Tripoli en 2012, et a signé une déclaration de solidarité avec les femmes syriennes, lors du Forum sur les Droits des Femmes, de la Paix d'Istanbul[6]. En 2013, elle a parlé devant la commission de la condition de la femme des Nations unies sur les droits des femmes en Libye. Son féminisme affirmé, y compris son choix de ne pas porter le voile, a fait d'elle la cible de menaces de mort ; en 2013, plusieurs membres de la milice ont tiré sur l'entrée de sa maison[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Présentation de Razan Naim al-Maghrabi sur le site arabfiction.org
  2. a et b Razan Naim Moghrabi, Banipal Magazine of Modern Arab Literature, author page.
  3. Fatima El Issawi, "Women and Media: Libyan Female Journalists from Gaddafi Media to Post- revolution: Case Study" Cyber-Orient 8(1)(2014).
  4. Jason Morgan, Toyin Falola, and Bukola Adeyemi Oyeniyi, Culture and Customs of Libya (ABC-Clio 2012): 56-57.
  5. Pen International, "Oxfam Novib/PEN Awards 2015".
  6. Statement of Solidarity, Om Kvinna till Kvinna (1 October 2012).
  7. "Razan al-Maghrabi", participant profile, Writers Unlimited International Festival Winternachten the Hague.
  8. Lisa Anderson, "Women's Rights Under Growing Pressure in Arab World" Thompson Reuters Foundation News (7 March 2013).