Raymond Virac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virac.
Raymond Virac
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Raymond Pierre Virac (né à Madrid le 19 octobre 1892, mort à Tamatave en février 1946)[1] est un peintre français, élève successivement de l'Académie Julian puis de l'École des Beaux Arts de Paris, c'est un artiste complet qui réalise tour à tour fresques, enluminures, publicité, fusains, peintures à l'huile.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Madrid le 19 octobre 1892 de parents français[1]. Après ses études à Paris il monte en loge pour le Grand Prix de Rome de gravure. Entre 1922 et 1926 il reçoit plusieurs prix dans différents salons et expositions des Artistes Français et en 1927, lauréat du Prix d'Indochine, il devient professeur à l'École des Beaux Arts d'Hanoï.

De retour en France, il devient membre des CDBA (« les Catholiques Des Beaux-Arts ») et réalise ses œuvres les plus célèbres, à savoir ses fresques dans l'église Notre-Dame-des-Missions-du-cygne-d'Enghien à Épinay-sur-Seine et celles de l'Église du Saint-Esprit à Paris, sans oublier les œuvres réalisées pour plusieurs pavillons de l'Exposition coloniale internationale de 1931 à Paris.

Il reçoit le Prix de Madagascar en 1936[2] et part pour Tananarive où il est chargé, entre autres, de la décoration de l'hôtel de Ville.

Malgré une mort subite et prématurée, il laisse aussi de nombreuses toiles liées à ses attaches familiales au Pays basque (Ciboure en particulier) et également à son itinéraire de peintre voyageur (Indochine, Madagascar).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'Indochine: un lieu d'échange culturel? : les peintres français et indochinois, Presses de l'École française d'Extrême-Orient, 1997 (ISBN 2855397847)
  2. http://www.europeanpainting.fr/Virac_us.php

Liens externes[modifier | modifier le code]