Raymond Tournon (fils)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tournon.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Raymond Tournon dit le fils, né à Gaillac le et mort en Normandie le , est un artiste peintre et décorateur de cinéma français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Second fils du peintre et affichiste Raymond Tournon et de l'artiste-peintre portraitiste Éléonore Marche, il est le cadet de Georges Tournon, également artiste peintre (1895-1961) et sera suivi, par Jean-François Tournon, né à Bois-Colombes (1905-1986) qui deviendra un célèbre escrimeur, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1952.

Après ses études à Gaillac, il suit des études à Paris à l'École des Gobelins, fait un passage à l'École des Arts décoratifs de Nice, puis intègre l'École des beaux-arts de Paris où il ne reste que très peu de temps.

Décorateur de théâtre en 1918, il perd son père l'année suivante de la grippe espagnole à Villefranche-sur-Mer.

Dans le quartier du Montparnasse, il se lie d'amitiés avec Léonard Foujita, Chaïm Soutine, et Paul Poiret.

Il se marie en 1932 et devient décorateur de cinéma.

En 1940, il quitte Paris pour rejoindre son épouse et leur fille Marie-Josèphe à Gaillac où ils restèrent jusqu'à la Libération, regagnant alors Bois-Colombes. Sa fille, Marie-Josèphe Tournon, deviendra également artiste peintre et enseignera le dessin et la peinture.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Décorations intérieures[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Escalier de la demeure[Où ?] du comte de Noblet
  • Hôtel particulier du Docteur Longeon à Castres

Décors de cinéma[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Du 28 janvier au 30 mars 2014, « Les Tournon… une dynastie de peinture », Espace culturel Robert-Doisneau à Meudon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Catalogue de l'exposition de Meudon, Ville de Clamart, 2014.
  • archives cinématographiques à la cinémathèque de Bercy

Lien externe[modifier | modifier le code]