Raymond Thayer Birge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raymond Thayer Birge (13 mars 1887 - 22 mars 1980) était un physicien américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brooklyn dans une famille de scientifiques, Raymond Bridge obtint son doctorat à l'Université du Wisconsin-Madison en 1913. Il se maria au cours de la même année à Irene A. Walsh, avec qui il eut deux enfants, Carolyn Elizabeth (Mme E.D. Yocky) et Robert Walsh, qui fut directeur-adjoint du Lawrence Berkeley National Laboratory de 1973 à 1981. Après cinq ans comme professeur à l'Université de Syracuse, il devint membre du département de physique de l'Université de Californie (Berkeley) où il resta jusqu'à sa retraite comme président du conseil d'administration, en 1955.

Lors de son arrivée à Berkeley, Raymond Birge rechercha une collaboration avec le Berkeley College of Chemistry, alors sous la direction de Gilbert Lewis. Cependant, le soutien de Birge au modèle de Bohr de l'atome le conduisit à entrer en conflit avec les chimistes qui défendaient la théorie de l'atome cubique de Lewis, plus ancienne. Raymond Birge ne fut pas impressionné par la controverse scientifique et persévéra dans son cours sur la structure atomique, attirant ainsi deux futurs lauréats du prix Nobel de chimie William Francis Giauque et Harold Clayton Urey. Son travail le conduisit au développement de la discipline chimie physique ; son travail sur les spectres des molécules comprit le développement de la méthode de Birge-Sponer.

Les travaux ultérieurs de Raymond Birge furent guidés par sa perplexité devant la variété et l'inconsistance des mesures de constantes physiques fondamentales. Cet intérêt le conduisit à une large maîtrise des sciences physiques et déboucha sur de nombreuses publications, avec en particulier un article de 1929 dans Reviews of Modern Physics dans lequel il recommandait un ensemble standard de valeurs pour les constantes basé sur ses résultats précédemment publiés. Il s'ensuivit une frustration par rapport aux méthodes conventionnelles de statistiques appliquées en sciences dures qui conduisit à une collaboration avec W. Deming. Après leur article conjoint de 1934 dans Reviews of Modern Physics, leurs approches divergèrent, W. Deming suivant le travail de W. Shewhart alors que Raymond Birge s'intéressait aux approches statistiques plus conventionnelles de la méthode des moindres carrés et du maximum de vraisemblance. Son attrait pour les statistiques conduisit Raymond Birge à étudier la parapsychologie dans laquelle il mena plusieurs expériences sans résultats probants.

Raymond Birge fut un administrateur actif et l'architecte du prestige du département de Berkeley, attirant des physiciens comme Robert Oppenheimer et Ernest Lawrence et guidant le département lors de son âge d'or dans les années 1930 et dans les changements apportés par la Seconde Guerre mondiale comme le Projet Manhattan et la naissance de la « Big Science ». Cependant, lors de la période du maccarthisme en 1949, les Regents of the University of California (comité d'administration de Berkeley) promurent un serment anti-communiste devant être parafé par tous les employés. Après une critique sincère de ce serment et après mure réflexion, Raymond Birge décida que sa loyauté envers le département et l'université lui imposait de le signer et de lutter de l'intérieur pour la liberté d'expression. Nombre de ses collègues refusèrent de signer et furent renvoyés.

Raymond Birge décéda à Berkeley.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]