Raymond Moulaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Moulaert
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
UccleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Maîtres
Arthur De Greef, Edgar Tinel, Joseph Dupont, Gustave Huberti, Hubert Ferdinand Kufferath (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Raymond Auguste Marie Moulaert (Bruxelles, - Uccle, ) est un compositeur, professeur de musique et pianiste belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Moulaert étudie au Conservatoire royal de sa ville natale de 1890 à 1898 avec Gustave Léon Huberti (solfège, harmonie théorique), Joseph Dupont (harmonie), Arthur De Greef (piano) et Edgar Tinel (contrepoint et fugue)[1]. Il devient ensuite professeur à son Alma mater pour l'harmonie, pour l'orgue (1903) et de 1927 à 1940 professeur pour le contrepoint[1].

En outre, de 1898 à 1912, il est répétiteur et pianiste à La Monnaie[1]. En 1903, il reçoit une mention honorable dans le Prix de Rome belge avec sa cantate La Chanson d'Halewyn sur un texte de L. Solvay. Moulaert travaille déjà dans l'enseignement musical secondaire avant 1913 en tant que professeur à l'école de musique municipale de Saint-Josse-ten-Noode et de 1913 à 1938 en tant que directeur de l'école de musique municipale de Saint-Gilles[1]. L'apothéose de ses activités pédagogiques peut être considérée de 1939 à 1943, période où il enseigne l'harmonie et la composition à la Chapelle musicale Reine Élisabeth[1].

En 1955, il devient membre de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique[1]. En 1958, il reçoit le prix quinquennal du gouvernement belge pour l'ensemble de son œuvre[1].

Au départ, son travail est de style impressionniste, mais plus tard de structure moderne. Pour orchestre, il écrit à la manière bartokienne, où il aime utiliser des techniques de variation dans les formes strictes.

Son fils Pierre Moulaert (1907-1967) est également compositeur, professeur de musique, critique musical et violoniste[1].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Flavie Roquet: Lexique: compositeurs flamands nés après 1800, Roeselare, Roularta Books, 2007, 946 p., (ISBN 978-90-8679-090-6)
  • Thierry Levaux: Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen age à nos jours, Conseil de la musique de la Communauté française de Belgique, 2006.736 p., (ISBN 2-930338-37-7)
  • Francis Pieters : Ook zij schreven voor blaasorkest (Ils ont également écrit pour orchestre à vent), Wormerveer, 1996.310 p., (ISBN 90-70628-35-X)
  • Jean-Marie Londeix: Musique pour saxophone, volume II : répertoire général des œuvres et des ouvrages d'enseignement pour le saxophone, Cherry Hill: Roncorp Publications, 1985.
  • Lyle G. Wilson: A Dictionary of Pianists, Londres: Robert Hale, 1985.
  • Jozef Robijns, Miep Zijlstra: encyclopédie générale de la musique, Haarlem: De Haan, (1979) -1984, (ISBN 978-90-228-4930-9)
  • Diana von Volborth-Danys: CeBeDeM et ses compositeurs affilies : biographies, catalogues, discographie, Bruxelles: Centre belge de documentation musicale, 1977. Plein. JE. : DÉJÀ : 1977 : 211 p.; Plein. II : MZ : 1980 : 276 p.
  • MA Prick van Wely: Het orgel en zijn meesters (L'orgue et ses maîtres), La Haye, 1983.
  • Paul Frank, Burchard Bulling, Florian Noetzel, Helmut Rosner: Kurzgefasstes Tonkünstler Lexikon - Zweiter Teil: Ergänzungen und Erweiterungen seit 1937, 15. Aufl., Wilhelmshaven: Heinrichshofen, Volume 1: AK. 1974. (ISBN 3-7959-0083-2) ; Bande 2: LZ. 1976. (ISBN 3-7959-0087-5)
  • Storm Bull: Index to biographies of contemporary composers, Vol. II, Metuchen, NJ: Scarecrow Press, 1974, 567 p., (ISBN 0-8108-0734-3)
  • Music in Belgium : contemporary Belgian composers, Bruxelles: Manteau, 1964, 158 p.
  • Charles Leirens: Belgian Music, New York: Centre d'information du gouvernement belge, 1963.
  • Karel De Schrijver : Bibliografie der Belgische Toonkunstenaars sedert (Bibliographie des artistes de son belge depuis 1800), Louvain : Vlaamse Drukkerij, 1958, 152 p.
  • C. Werda: Raymond Moulaert, dans: Dictionnaire musical, Turnhout sd

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]