Raymond Girardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Girardi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Maire d'Argenton (d)
depuis le
Conseiller municipal d'Argenton (d)
depuis le
Conseiller départemental de Lot-et-Garonne (d)
Canton des Forêts de Gascogne
depuis le
Maire d'Argenton (d)
-
Conseiller municipal d'Argenton (d)
-
Conseiller communautaire des Coteaux et Landes de Gascogne (d)
Argenton
depuis le
Membre du Conseil économique, social et environnemental
-
Vice-président
Mouvement de défense des exploitants familiaux
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nationalité
Activités
Agriculteur, syndicaliste, homme politique, exploitant agricole, agriculteurs sur moyenne exploitationVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Raymond Girardi est un syndicaliste agricole et homme politique français (apparenté PCF), né le . Il est un dirigeant national du Mouvement de défense des exploitants familiaux (MODEF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Girardi naît le de parents immigrés italiens ayant obtenu la nationalité française en 1946[1].

Il s'est installé agriculteur en 1974 en agrandissant une petite exploitation héritée de ses parents à Argenton, dans le Lot-et-Garonne[1].

Syndicalisme agricole[modifier | modifier le code]

C'est comme syndicaliste du monde agricole que Raymond Girardi est connu et reconnu[2].

Il est depuis le début des années 1990 le secrétaire général[3] puis le vice-président[4] du Mouvement de défense des exploitants familiaux (MODEF). À ce titre il participe aux concertations nationales concernant ce secteur d'activité[5].

Il a été en 1991 l'un des deux vice-présidents nationaux de la Coordination rurale[6].

Il est membre du Conseil économique et social de à [7].

Pour dénoncer le mode de fixation des prix des produits agricoles, avec son organisation, l'été, il organise des ventes « au juste prix » dans les grandes agglomérations, opérations très médiatisées[8],[9].

Il est aussi président départemental du MODEF Lot-et-Garonne et président régional du MODEF Aquitaine.

Autres fonctions électives[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gérard Le Puill, « Raymond Girardi un Jacquou le Croquant d'aujourd'hui », L'Humanité, 22 février 2000.
  2. Serge Cordellier, « Les organisations syndicales « minoritaires » et la Profession », Pour, vol. N° 196-197, no 1,‎ (ISSN 0245-9442, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2018)
  3. R. Santon, « Interview de M. Raymond Girardi, secrétaire général du MODEF sur le projet de réforme de la PAC », L'Humanité, sur www.vie-publique.fr, (consulté le 22 juillet 2018).
  4. « Sortir de la crise #1 Raymond Girardi, Modef : « Il faut vite légiférer pour des prix rémunérateurs » », Terre-net,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2018)
  5. « Auditions du projet de loi d'orientation agricole, adopté par l'Assemblée nationale après déclaration d'urgence », sur www.senat.fr (consulté le 22 juillet 2018).
  6. Serge Cordellier, « Syndicalisme : du monopole au pluralisme », Pour, vol. N° 196-197, no 1,‎ (ISSN 0245-9442, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2018).
  7. « Fiche de M. Raymond Girardi (extrait) », sur lesbiographies.com, (consulté le 24 juillet 2018).
  8. « Vente de fruits et légumes : « le marché règne en maître » », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2018)
  9. « Le Modef vend des fruits et légumes « au juste prix » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 22 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]