Raymond Gaspard de Bonardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raymond Gaspard de Bonardi
Comte de Saint-Sulpice
Image illustrative de l'article Raymond Gaspard de Bonardi

Naissance
Paris
Décès (à 73 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Années de service 17771815
Distinctions Comte de l'Empire
Grand-croix de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Hommages nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 31e colonne.

Raymond Gaspard de Bonardi, comte de Saint-Sulpice, né le à Paris, mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Carrière[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille provençale, il est le fils de Jean-Balthazard-Hector-Amédée de Bonardi, baron de Bonardi, chevalier de Saint-Louis et officier de carabiniers[1].

Il entre au service en 1777 et il devient sous-lieutenant au 13e régiment de dragons le 29 septembre 1777. Il est fait capitaine des dragons de Monsieur futur Louis XVIII en 1781, et colonel du 12e Regiment de Dragons le 26 octobre 1792.

Il sert la Révolution non sans quelques ennuis en raison de de ses origines. Il épouse le 19 avril 1795 Antoinette Pousin de Grandchamp.

Il est promu général de brigade le 24 mars 1803, écuyer cavalcadour de l’Impératrice, et il est fait commandeur de la Légion d'honneur le 14 juin 1804. En 1806 et 1807, il participe à la campagne de Prusse et de Pologne, comme commandant de la 2e brigade de cuirassiers de la 2e division du corps de réserve de cavalerie de la Grande Armée. Il combat à la Bataille d'Iéna le 14 octobre 1806, et à celle d'Eylau le 8 février 1807, où une balle lui casse les deux poignets.

Il est élevé au grade de général de division le 14 février 1807, et il est créé comte de l'Empire en Mai 1808. En 1809, il est nommé commandant des dragons de la Garde impériale, et en 1813, gouverneur du Château de Fontainebleau. Il commande le 4e régiment de gardes d'honneur de la Garde impériale qui combat en Saxe, puis à Lyon sous Augereau en 1814.

Lors de la première restauration, il reçoit les insignes de grand officier de la Légion d'honneur ainsi que la croix de chevalier de Saint-Louis par Louis XVIII, le 23 août 1814.

Il est admis à la retraite en 1815.

Il est fait Pair de France le 19 novembre 1831, et grand-croix de la Légion d'honneur le 29 avril 1833.

Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 31e et 32e colonnes.

Il fait partie des 558 officiers à avoir son nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile colonne Ouest sur la 31e colonne (l’Arc indique St SULPICE).

Armoiries[modifier | modifier le code]

De gueules à trois bandes de sable, liserées d'or.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires (1760 - 1820) de Jean-Balthazar de Bonardi du Ménil, gentilhomme normand: du Bien Aimé au retour des Lis