Raymond Garcin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie Mathieu Jean Raymond Garcin, né à Basse-Pointe (Martinique) le et mort à Paris le est un médecin neurologue français.

Il est le grand-père de Jérôme Garcin, journaliste et écrivain, lui-même époux d'Anne-Marie Philipe, fille de l'acteur Gérard Philipe.

Éponymie[modifier | modifier le code]

  • Syndrome de Garcin[1] (ou syndrome de Guillain-Alajouanine-Garcin ou syndrome de Bertolotti-Garcin) : une atteinte unilatérale de l’ensemble des nerfs crâniens, par infiltration néoplasique de la base du crâne.
  • Signe de la main creuse de Garcin

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

  • Le syndrome paralytique unilatéral global des nerfs crâniens, [Thèse de médecine, Paris], 1927.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Lamy, « Éloge.Raymond Garcin (1897-1971)  », Bulletin de l'Académie nationale de médecine, 1972/01/25 (A1972,T156,N3), p.56-62, lire en ligne sur Gallica.
  • R. Rondot, « Raymond Garcin (1897-1971) », J Neurol, vol. 247,‎ , p. 315-316.
  • Anaïs Dupuy-Olivier, « Raymond Garcin (1897-1971), figure emblématique de la Salpêtrière », publié en ligne le , Texte intégral.

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Paralysie unilatérale progressive, plus ou moins étendue de nerfs crâniens par envahissement le plus souvent néoplasique de la base du crâne.", Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1

Liens externes[modifier | modifier le code]