Raymond Danon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danon.

Raymond Danon est un producteur de cinéma français né en 1930 à Paris. Il est le père de Géraldine Danon.

Il a exercé son activité de production via la société Lira Films.

Parcours[modifier | modifier le code]

PDG des Studios de Boulogne, président d’Unifrance Films, président de des Producteurs et Exportateurs de films, administrateur du Festival International de Cannes, Raymond Danon a été promu Chevalier de d’Honneur par François Mitterrand le 6 février 1986.

Parmi ses nombreux grands succès figurent La vieille fille de Jean Pierre Blanc Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, Monsieur Klein de Joseph Losey Le Gitan de Jose Giovanni, Les choses de la vie, Max et les ferrailleurs, Vincent François Paul et les autres de Claude Sautet, La veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre.

Apres avoir fait ses études au lycée Janson de Sailly, Raymond Danon rejoint son père a Dakar. Raymond ne tarde pas a se lancer seul dans les affaires en créant une chaîne de laveries automatiques qui font de lui un rentier a l'âge de vingt huit ans. De retour en France son beau père, Maurice Jacquin qui est propriétaire du plus important circuit de salles d’Afrique de l’ouest, l'envoie en Allemagne pour négocier le rachat de la filiale française de la UFA.

C’est ainsi que Raymond Danon qui ne connaît encore que très peu le cinéma se retrouve propulsé dans un monde qu’il fera sien pour le reste de sa vie. Ayant mené à bien le rachat, il est immédiatement nommé administrateur - directeur général de la UFA-COMACICO.

Président des  Sociétés LES FILMS COPERNIC puis LIRA FILMS, il mène sa carrière au pas de charge et devient rapidement l'une des figures les plus importantes du cinéma hexagonal et l’un des producteurs phare des années 70. Il a produit quelques uns des plus grands succès populaires et/ou critiques qui ont non seulement marqué leur époque mais sont encore aujourd'hui considérés comme des films essentiels dans l'histoire du cinéma français.

Il travaille avec les acteurs les plus emblématiques de la seconde moitié du vingtième siècle : Jean Gabin, Fernandel, Simone Signoret, Louis de Funès, Jean Paul Belmondo, Philippe Noiret, Catherine Deneuve, Charles Bronson, Annie Girardot, Lino Ventura ou Yves Montand. De ses génériques de films composés des plus grands noms, il faut bien entendu réserver un sort tout particulier à ses collobarations avec les deux icones que sont Romy Schneider et Alain Delon. Il tournera huit films avec Romy Schneider (dont La Passante du Sans-Souci, Max et les Ferrailleurs, Vincent, François, Paul et les Autres, Les Choses de la vie…). Et avec Alain Delon, onze films (dont Monsieur Klein, Traitement de choc, Les Granges Brûlées, L’Homme Pressé, Le Gitan, Diaboliquement vôtre…).

Ce producteur hyperactif aux 160 films produits ou coproduits qui ne déteste rien tant que la routine aura toujours a coeur de suivre son instinct qui le conduit à parier sur des premiers films. Paris souvent gagnants. Il produit notamment le premier long-métrage de Bertrand Tavernier, L’horloger de Saint-Paul, qui reçoit le Prix Louis Delluc en 1973 ou le film La vieille fille avec Annie Girardot qui remporte un grand succès au box office.

C’est avec le film de Moshe Mizrahi, La vie devant soi (Madame Rosa), interprété par Simone Signoret, qu’il accomplit un rêve de producteur en allant jusqu'à Hollywood pour recevoir l'Oscar du meilleur film étranger dont il est l'un des rares producteurs français à être le récipiendaire.

Aujourd’hui, quelques films plus tard, à presque 87 ans et la vie devant lui, Raymond Danon, sans doute le dernier des grands producteurs prépare un film consacré à Romy Schneider. Il est le seul à avoir obtenu l’accord de la famille de l’actrice pour développer ce projet.

Filmographie partielle

Liens externes[modifier | modifier le code]