Raymond Cousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raymond Cousse
Naissance
Saint-Germain-en-Laye,
Drapeau de la France France
Décès (à 49 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Raymond Cousse est un écrivain, dramaturge et homme de théâtre français né le à Saint-Germain-en-Laye et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Cousse nait à Saint-Germain-en-Laye d'une famille bretonne venu trouver du travail en région parisienne. Il pratique un grand nombre de sports au cours de sa jeunesse, notamment l'athlétisme et la course à pied.

Sa découverte de l'œuvre de Samuel Beckett lui fait un choc et le décide à se lancer dans la littérature.

Il commence à écrire Enfantillages à l'âge de 25 ans, puis La Terrine du chef. La Terrine du chef est adaptée et mise en scène en 1974 par Pierre Chabert, avec Raymond Cousse dans le rôle principal. C'est le début d'une carrière de comédien autodidacte, car il n'a jamais reçu une quelconque formation.

Il achève Stratégie pour deux jambons en 1976, un roman publié en 1978, puis adapté pour la scène en 1979 et mis en scène au Lucernaire forum, toujours par Pierre Chabert. Cette pièce tourne beaucoup et devient même la pièce française la plus jouée au monde dans les années 1980.

En 1983, il lit par hasard Mes amis d'Emmanuel Bove. Il s'acharnera à faire rééditer son œuvre oubliée et signe, en collaboration avec Jean-Luc Bitton et Jean-Yves Reuzeau, une biographie d'Emmanuel Bove qui inclus des inédits de l'écrivain

En 1984, il crée Enfantillages au festival d'Avignon, dans sa propre mise en scène. Cette pièce sera traduite et jouée un peu partout dans le monde.

En 1991, il publie La Découverte de l'Afrique au Dilletante. Le 22 décembre de la même année, il se suicide.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Théâtre I, sept pièces, Flammarion. Contient Stratégie pour deux jambons, L'Édifice, La Terrine du chef, Refus d'obtempérer, Trois pantomimes.
  • 1985 : Enfantillages et Stratégie pour deux jambons, L'Avant-Scène Théâtre no 761, .

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1986 : L'envers vaut l'endroit, journal d'Australie, Le Dilettante.
  • 1991 : La Découverte de l'Afrique, journal à couper le beurre, Le Dilettante.
  • 1998 : L'envers vaut l'endroit et autres textes (inclus : Vive le Québec libre ! et La Découverte de l'Afrique), Le Dilettante.

Lettres et pamphlets[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Bove : La Vie comme une ombre : biographie, coécrit avec Jean-Luc Bitton, avec la collaboration de Jean-Yves Reuzeau, Le Castor astral, 1994 (ISBN 2-85920-226-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]