Raymond Bonheur (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Bonheur
Raymond Bonheur self portrait.jpg
Raymond Bonheur, Autoportrait (détail),
musée des Beaux-Arts de Bordeaux[1].
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfants

Raymond Bonheur né à Bordeaux le et mort à Paris le [2] est un peintre français renommé pour ses paysages et ses portraits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Bonheur est le fils de François Bonheur (1748-1829), cuisinier et d'Éléonore Marie Pérard. Son frère ainé Jean, né en 1779, est peintre doreur[3].

Relations[modifier | modifier le code]

Il épouse en mai 1821 Sophie Marquis[4], fille du riche commerçant bordelais Jean-Baptiste Dublan de Lahet[5]. Ils ont quatre enfants, tous artistes : Rosa Bonheur, la plus célèbre aujourd'hui de la famille, dont il fut le premier maître[6], Auguste Bonheur, Isidore Bonheur et Juliette Bonheur.

Après la mort de Sophie en 1833 , il épouse en 1842 Marguerite Peyrol, dont il a un fils en 1848, Germain Bonheur[7] également peintre.

Saint-Simonien convaincu[8], il se retire au couvent de Ménilmontant durant deux années, laissant femme et enfants dans la misère.

À la fin de sa vie, il est directeur d'une des écoles communales de dessin instituées par la Ville de Paris pour les jeunes filles[9].

Puis il laissera la direction de l'école à sa fille Rosa Bonheur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Autoportrait », notice sur musba-bordeaux.opacweb.fr.
  2. « Bonheur Raymond - Maitron », sur maitron.fr (consulté le ).
  3. Archives de Toulouse, acte de mariage de Jean Bonheur en page no 60, année 1815 (vue 62/183).
  4. https://gw.geneanet.org/garric?lang=fr&p=sophie&n=dublan
  5. https://gw.geneanet.org/garric?lang=fr&p=jean+baptiste&n=dublan+de+lahet
  6. Gretchen van Slyke, « L'auto/biographie de Rosa Bonheur : un testament matrimonial », Romantisme, vol. 24, no 85,‎ , p. 37–45 (DOI 10.3406/roman.1994.6229, lire en ligne, consulté le ).
  7. https://gw.geneanet.org/garric?lang=fr&n=bonheur&oc=0&p=germain
  8. Chantal Antier, « Une éducation saint-simonienne au XIXe siècle. L’artiste peintre Rosa Bonheur (1822-1899) », dans Genre & Éducation : Former, se former, être formée au féminin, Presses universitaires de Rouen et du Havre, coll. « Éducation », (ISBN 979-10-240-1019-9, lire en ligne), p. 419–433.
  9. « Le Crédit : journal quotidien / directeur-gérant : Léopold Amail ; [rédacteur en chef : Charles Duveyrier] », sur Gallica, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]