Raymond Allègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allègre.
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Raymond Allègre, né le à Marseille (Bouches-du-Rhône)[1] et mort dans cette même ville en 1933, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre des paysages de la Provence, Raymond Allègre est également un peintre orientaliste. Il est élève à l'École des beaux-arts de Marseille. Il est l'ami de Jean-Baptiste Olive. Il poursuit sa formation artistique à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Jean-Paul Laurens, d'Antoine Vollon et de Léon Bonnat. Il peint des paysages de la région parisienne et de la Normandie dès 1875.

Raymond Allègre retourne en Provence où il peint Martigues[2], Monaco et ses environs. Il expose au Salon à Paris de 1880 à 1932. Il remporte de nombreux prix et l'État lui achète des toiles. Il découvre Venise à l'occasion d'un voyage qu'il effectue en 1900 et devient amoureux de cette ville qui lui inspire un grand nombre de toiles. En 1900, il participe, avec ses panneaux Alger et Cassis, à la décoration du restaurant Le Train bleu de la gare de Lyon à Paris.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1903.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Salon des artistes français[modifier | modifier le code]

  • 1883 : Les Martigues vue de Jonquières, mention d'honneur
  • 1887 : En Provence
  • 1927 : Campo san Giovanni e Paolo, Venise[12]

Expositions et prix[modifier | modifier le code]

  • 1885, Amiens, 27e exposition de la Société des amis des arts de la Somme : La Corniche à Marseille, La Montée de Gratte-Semelle(Provence)[13]
  • Prix Raigecourt-Goyon en 1893
  • Paris, Exposition universelle de 1900, médaille de bronze

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]