Ravil Gueniatouline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant russe image illustrant un homme politique
Cet article est une ébauche concernant une personnalité russe et un homme politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ravil Gueniatouline
Dmitry Medvedev 21 May 2008-1.jpg

Ravil Gueniatouline et Dmitri Medvedev en 2008

Fonction
Membre du conseil de la Fédération de Russie
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ravil Faritovitch Gueniatouline (en russe : Равиль Фаритович Гениатулин ; ISO 9 : Ravil' Faritovič Geniatulin), né le à Tchita, est un homme politique russe. Il est gouverneur du kraï de Transbaïkalie en Sibérie de 2008 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un père tatar et d'une mère russe, Gueniatouline rejoint l'Armée rouge pour son service militaire en 1973, avant de suivre des études d'histoire de la philologie à l'Institut pédagogique de Tchita. Il enseigne ensuite dans une école d'ouvriers automobiles. Membre du Parti communiste, il travaille dans l'appareil jusqu'en 1991.

Maire de Tchita de 1991 à 1996, il est membre du Conseil de la Fédération à partir de 1996. La même année, il devient gouverneur de l'oblast de Tchita, fonction à laquelle il est réélu le 14 mars 2004 avec 68,2 % des suffrages[1].

En avril 2006, Gueniatouline se déclare favorable à la fusion entre l'oblast de Tchita et le district autonome d'Aga-Bouriatie[2]. Le , lors de la création effective du kraï de Transbaïkalie, nouveau sujet de la Fédération de Russie, il en devient le premier gouverneur, fonction qu'il exerce pendant cinq ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rulers.org
  2. (en) A Month of Consolidation, The Moscow Times, 16 mai 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]