Ratwili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ratwili
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Évêque d'Aleth
Biographie
Activité

Ratwili évêque d'Aleth attesté entre vers 865 et 872 dans les actes du Cartulaire de Redon.

Origine[modifier | modifier le code]

Ratwili est vraisemblablement un membre de la puissante famille des machtiern de Ruffiac, Carentoir Pleucadeuc, comme arrière petit-fils de Iarnithin (I) († 821/824). Il est issu du lignage cadet de Uuorbili († 843). Contrairement à son père Catloiant († vers 865) et à son oncle et homonyme mort en 869, il n'est jamais cité comme marchtiern sans doute parce qu'il se destinait à la vie monastique [1].

Évêque[modifier | modifier le code]

Successeur de l'évêque Rethwalatr, Ratwili est mentionné dans les actes contemporains comme episcopo super episcopatum Sancti Macutis. C'est à lui que le moine Bili dédicace sa Vita S. Machutis[2] Ratwili participe vers janvier 868 aux obsèques de Conwoion abbé de Saint-Sauveur de Redon dans l'église du nouveau monastère de Maxent fondé par le roi Salomon de Bretagne[3]. C'est sans doute également pendant son épiscopat que le roi fait don à l'évêché d'Aleth du domaine de Saint-Malo-de-Beignon dans l'actuel département du Morbihan qui demeure ensuite la propriété de l'Évêché de Saint-Malo jusquà la Révolution française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noël-Yves Tonnerre Naissance de la Bretagne Presses de l'Université d'Angers (1994) (ISBN 978-2903075583) p. 235-236 p. 245 note n°3
  2. Bernard Merdrignac Les Saints bretons entre légendes et histoire Presses universitaires de Rennes, Rennes (ISBN 9782 753505421) p. 41.
  3. André Chédeville & Hubert Guillotel La Bretagne des Saints et des rois Ve-Xe siècle Ouest-France Université Rennes (1984) (ISBN 2858826137) p. 338 & 349

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Tuloup, Saint-Malo : Histoire Religieuse, Paris, Éditions Klincksieck, 1975