Rassemblement démocratique centrafricain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rassemblement démocratique centrafricain
Image illustrative de l'article Rassemblement démocratique centrafricain
Logo officiel.
Présentation
Président du Directoire National Gabriel Goloumo
Fondation
Siège Bangui
Idéologie Socialisme,
Social-démocratie
Représentation
Assemblée Nationale
9 / 140

Le Rassemblement démocratique centrafricain est un parti politique de la République centrafricaine fondé le par le Président André Kolingba[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après l'adoption par référendum du 21 novembre 1986 de la 4e Constitution du pays, qui instaure un régime de parti unique, le Président Kolingba fidèle de la philosophie "So Zo La" Tous les hommes sont égaux en sango fonde le parti unique du Rassemblement démocratique centrafricain en février 1987. Ce qui permet de rétablir pour la première fois depuis 1964, l'Assemblée nationale centrafricaine par les élections législatives du 31 juillet 1987. Le parti choisi en son sein 142 candidats pour les 52 sièges à pourvoir[2].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives de 2005, le parti obtient 8 sièges à l'Assemblée nationale. L’économiste Émile Gros Raymond Nakombo, candidat du RDC à l’élection présidentielle de 2011 se classe au 4e rang, obtient 4,63%, avec 51 469 voix.

Résultats du RDC au 1er tour de l’élection présidentielle

année candidat voix % rang
2015 Désiré Kolingba 135 198 12,04 3e
2011 Émile Gros Raymond Nakombo 51 469 4,63 4e
2005 André Kolingba 145 495 16,36 3e
1999 André Kolingba 194 440 19,38 2e
1993 André Kolingba 97 942 12,1 4e

Personnalités et dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Alexandre-Ferdinand N'Guendet, président du Conseil national de transition, depuis le , est un ancien député RDC. Il a dorénavant fondé son propre parti le RPR (Rassemblement pour la République).

Notes et références[modifier | modifier le code]