Raspite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raspite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Image illustrative de l’article Raspite
Raspite
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique O4PbW PbWO4
Identification
Masse formulaire[2] 455 ± 0,1 uma
O 14,07 %, Pb 45,54 %, W 40,4 %,
Couleur Jaune clair, brun jaunâtre, gris
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique (2/m)
(mêmes symboles H-M)
P21/b
Système cristallin Monoclinique
Clivage Parfait sur {100}
Habitus Tabulaire (peut être strié), allongé
Échelle de Mohs 2,5-3
Éclat Adamantin
Propriétés chimiques
Solubilité Se décompose dans HCl

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La raspite est un minéral, un tungstate de plomb de formule PbWO4. Il forme des cristaux monocliniques jaunes à brun-jaunâtres[3]. C'est le dimorphe monoclinique basse température de la stolzite tétragonale[3],[4].

Il fut découvert en 1897 à Broken Hill, Nouvelle-Galles du Sud en Australie ; il a été nommé d'après Charles Rasp (1846–1907), un prospecteur germano-australien, découvreur du gisement de minerai de Broken Hill[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b Handbook of Mineralogy
  4. Mindat entry
  5. « Raspite Mineral Data », Webmineral.com (consulté le 12 septembre 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Palache, P.; Berman H.; Frondel, C. (1960). "Dana's System of Mineralogy, Volume II: Halides, Nitrates, Borates, Carbonates, Sulfates, Phosphates, Arsenates, Tungstates, Molybdates, Etc. (Seventh Edition)" John Wiley and Sons, Inc., New York, pp. 1089-1090.