Rasoir (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En philosophie, un rasoir est un principe ou une règle générale qui permet d'éliminer (de « raser ») des explications improbables d'un phénomène[1].

Les rasoirs incluent :

  • Rasoir d'Ockham (ou rasoir d'Occam) : Lorsque vous êtes face à plusieurs hypothèses concurrentes, sélectionnez la plus simple. « Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité. »
  • Rasoir de Grice : En tant que principe de parcimonie, les implications conversationnelles sont à privilégier par apport au contexte sémantique des explications linguistiques[2].
  • Rasoir d'Hanlon : Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la stupidité suffit à expliquer[3].
  • Rasoir de Hume : « Si la cause, attribué à un effet quelconque, n'est pas suffisante pour le produire, nous devons soit rejeter cette cause, soit ajouter des qualités telles que celui atteigne la proportion de l'effet[4],[5]. »
  • Rasoir d'Hitchens : « Ce qui peut être affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. »
  • Rasoir d'Alder : Si quelque chose ne peut être établi par l'expérience ou l'observation, alors cette chose ne mérite pas de débat.
  • Principe de falsifiabilité de Popper : Pour qu'une théorie soit considérée comme scientifique, elle doit être falsifiable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A. Garg, « Occam's razor », A.Word.A.Day, (consulté le 25 février 2014).
  2. (en) A. Hazlett, « Grice's razor », Metaphilosophy, vol. 38, no 5,‎ , p. 669 (DOI 10.1111/j.1467-9973.2007.00512.x).
  3. (en) « Hanlon's Razor », The Jargon File 4.4.7 (consulté le 25 février 2014).
  4. (en) M. Miles, Inroads: Paths in Ancient and Modern Western Philosophy, University of Toronto Press, , 543 p. (ISBN 978-0802037442, lire en ligne).
  5. (en) P. Forrest, Reality and Humean Supervenience: Essays on the Philosophy of David Lewis, Rowman & Littlefield Publishers, coll. « Studies in Epistemology and Cognitive Theory », (ISBN 978-0742512016, lire en ligne), « Counting the cost of modal realism », p. 93.