Rara-Avis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rara-Avis
Image illustrative de l'article Rara-Avis
Dans l'Aber-Wrac'h, devant le Bel Espoir II

Gréement goélette à trois mâts
Histoire
Architecte Philip Rhodes
Chantier naval Terneuzen Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Lancement 1957
Équipage
Équipage 5 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 38,50 m
Tirant d'eau 1,20 m
Déplacement 250 tonnes
Voilure 400 m² ( voiles)
Caractéristiques commerciales
Capacité 35 stagiaires
Carrière
Armateur Les Amis de Jeudi-Dimanche
Port d'attache Brest - Drapeau de la France France

Le Rara Avis (littéralement « Oiseau Rare ») est une goélette à trois mâts de classe B. Il a été construit en 1957 aux Pays-Bas, au chantier naval de Terneuzen. Il est à coque acier noir et a la particularité d'être à fond plat comme les barges anglaises de la Tamise et d'avoir un gréement marconi (ou voile bermudienne).

Désormais, le Rara-Avis appartient à l'Association du père Michel Jaouen (association des Amis Jeudi Dimanche). Il navigue souvent auprès du Bel Espoir II (ex-Prince Louis II), premier voilier de l'AJD[1].
Cette association, créée en 1954, dont l'acronyme AJD signifiait initialement Aumônerie de la Jeunesse Délinquante, a pour but l'organisation d'activités éducatives, de formation, de réinsertion et de loisirs.

Histoire[modifier | modifier le code]

À son lancement en 1957, il appartenait à un riche américain facteur d'orgues, M. Hamon.

Puis, il a été la propriété de M. Georges Lillaz, propriétaire du Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) à Paris, qui l'utilisait comme yacht personnel.
En 1973, celui-ci en fait don au père Michel Jaouen[1], ancien aumônier des prisons.

Comme le Bel Espoir, le Rara-Avis est utilisé pour des stages permettant à des jeunes délinquants et à des toxicomanes de trouver la voie d'une réinsertion.
Il peut accueillir à son bord 35 stagiaires avec 5 membres d'équipage.

Le Rara-Avis à un fond plat, comme les barges de la Tamise qui sont destinées à naviguer dans les chenaux peu profonds des rivières anglaises. Mais à la différence de ces derniers qui ont des dérives latérales, celui-ci est équipé de deux dérives axiales en tôle. Son autre particularité est d'être gréé en trois-mâts marconi alors que les barges sont ordinairement gréées avec des voiles à livarde.

Jusqu'en 1995, le Rara-Avis navigue en Manche à l'automne tandis qu'il met les voiles, les trois autres saisons, pour des longues croisières au Canada, aux États-Unis et aux Antilles.
À cette date, il est désarmé car il n'est plus en état de naviguer.

De 1998 à 2002, le Rara-Avis est mis en chantier de restauration, dans l'Aber-Wrac'h (Finistère). L'AJD fait participer des jeunes en difficultés sociales en leur faisant acquérir une formation en menuiserie, mécanique et électricité, afin de faciliter leur réinsertion. Ainsi, 58 stagiaires participeront à la restauration de cette goélette.

Le Rara-Avis est remis à l'eau en juin 2002. Sa première sortie, avec ses rénovateurs à son bord, fut la Course Cutty Sark des Grands Voiliers à Brest du 13 au 16 juillet 2002.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Participation à Rouen :

Participation à Brest :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]