Rapport cyclique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le rapport cyclique α est défini comme le rapport de la durée d'une pulsation sur la période T du signal rectangulaire.

En électronique, le rapport cyclique désigne, pour un phénomène périodique, le rapport de la durée du phénomène sur une période et la durée de cette même période. Le rapport cyclique est notamment employé en électronique de puissance dans l'étude des hacheurs et des interrupteurs.

Le rapport cyclique, noté α, est donné par le rapport[1] :

Rapport cyclique d'un signal variant de 0 à 100 %.

[2] :

  • α est le rapport cyclique (sans dimension) ;
  • τ est le temps pendant lequel le signal est à l'état haut sur une période ;
  • T est la période du signal.

Ainsi, τ = α T.

Ce rapport varie de 0 à 1, ou de 0 % à 100 % s'il est exprimé en pourcentage. On parle souvent de rapport cyclique lorsque l'on a un signal rectangulaire (forme du signal en créneau). Dans ce cas, si la tension vaut Um à l'état haut et 0 à l'état bas, on a une tension moyenne u(t)⟩ = α Um.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les hacheurs » [PDF], sur lerepairedessciences.fr (consulté le 13 avril 2019)
  2. Académie de Limoges, « Rapport cyclique », sur ac-limoges.fr (consulté le 13 avril 2019)