Rapide Club d'Oued-Zem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oued Zem.
Rapide Club Oued Zem (RCOZ)
Logo du Rapide Club Oued Zem (RCOZ)
Généralités
Nom complet Rapide Club Oued Zem
Surnoms RCOZ
Les Lions
Les Bleus et blanc
Fondation 1926-5-15
Statut professionnel Depuis 2011
Couleurs bleu et blanc
Stade Stade Municipal de Oued Zem
Siège Ville d'Oued Zem
Championnat actuel Botola Maroc Télécom
Président Drapeau : Maroc Soufiane Bougroum
Entraîneur Drapeau : Maroc Hassan Benabicha[1]
Palmarès principal
National[2]

Championnat du Maroc division 2 (1)

Championnat du Maroc division 3 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Maroc de football 2018-2019
0

Le Rapide Club d'Oued-Zem (en arabe: نادي سريع وادي زم) abrégé en RCOZ, est un club de football marocain, basé à Oued Zem, fondu en 1926.

Le club adopte comme couleurs le bleu et blanc et sa mascotte est le lion. Il joue ses rencontres depuis 1926 au Stade Municipal de Oued Zem.

Histoire[modifier | modifier le code]

la genèse du club (1926)[modifier | modifier le code]

Ce club créé en 1926, portait le nom d’Anasser de Oued Zem avant de devenir le Rapid Club de Oued Zem.

Le club prend son nom du fameux club autrichien du Rapid de Vienne, à l'issue d'un partenariat et à la suite d'une visite de ce dernier pendant l'époque de l'occupation coloniale dans la ville, où les Autrichiens jouent un match amical contre une équipe des protecteurs français dans les années 1920. Séduit par leur jeu, des résistants décidèrent de fonder un club marocain locale pour cette petite ville.

Pour l’histoire, le Rapid Club de Oued Zem fut le premier club marocain à avoir disputé un match amical avec un club européen.

Après l'indépendance[modifier | modifier le code]

En 1956, et après l'indépendance du Maroc, le Rapide Club d'Oued Zem n'a jamais pu quitter les divisions amateurs inférieure jusqu'à la saison 2016/2017 lorsque qu'il a monté de nouveau en deuxième division et a remporté le titre en étant champion de cette division. Ce qui lui a permis de faire un exploit pour la toute première fois depuis sa création après une montée historique inattendue lors de la saison 2017-2018, le club est promu et évoluera dans l'élite en première division de la Botola Pro.

Mais par contre, le club participait parfois à la Coupe du Trône et l'histoire du club est marquée par deux rencontres historiques en 1984 lors des quarts de finale de la Coupe du Maroc 1984, le premier match était entre le Rapide et le Raja et il finit par un nul donc il fut rejoué pour la deuxième fois et cette fois au Stade Municipal de Oued-Zem, avec une formation de jeunes joueurs de la ville, et grâce à la volonté et la combativité de tous les composants d'RCOZ, ce dernier gagne le match 2-1 et se qualifie aux stades des demi-finales qui est atteinte pour la première fois de son histoire. Cela reste comme une des plus grandes réalisation de l'équipe malgré son élimination par la suite en demi-finale à 5 buts à 4 contre la Renaissance de Kénitra.

La renaissance (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Après 60 ans, le Rapide Club d'Oued Zem réussit à remporter Championnat amateur du Maroc 2015-2016 au détriment de l'Union de Sidi Kacem après une saison difficile qui s'est distingué par des problèmes de trucages lors des dernières journées du championnat de 3ème division.

En 2016, le célèbre joueur emblématique du Raja de Casablanca et l'équipe nationale Rachid Slimani décide de revenir à son club formateur le Rapide Oued Zem afin de prêter main-forte au club de sa ville natale, avec comme objectif permettre au club d'atteindre l'élite du championnat. Le capitaine âgé de 35 ans accompagné de son ancien coéquipier au Raja l'ivoirien Hilaire Kouko, atteindront avec toute l'équipe du Rapide Club Oued Zem l'objectif fixé en 2016 puis le dépassent en 2017. Cette année là qui restera une année exceptionnelle gravée dans la mémoire de tous les habitants de cette petite ville d'Oued Zem, du fait de la montée historique inattendue des bleus et blancs en première division (Botola Pro) pour la première fois de leur histoire après un excellent parcours sans faute en deuxième division.

L'équipe entraîné par l'ancien joueur rajaoui Mohamed Bekkari avait un effectif composé de six anciens joueurs du Raja de Casablanca qui rejoignent le club et entament la saison avec le Rapide. Finalement, le club achève la compétition en ne concédant aucune défaite à domicile, ce qui montre le grand rôle que jouait le public qui assistait en grand nombre malgré le faible nombre de population de la ville, des supporters venait aussi des villes et des villages à proximité.

L'équipe ne sera promu officiellement en première division qu'après la dernière journée dans laquelle, le Rapide reçoit le Wydad de Témara devant 20 000 supporteurs du club venus de tous les coins du Maroc ainsi que les communautés des supporters originaires de Oued Zem. Après un match très serré entre les deux équipes, les locaux marquent un but signé par Naoufel Zerhouni à la quatre vingtième minutes de la rencontre ce qui permet aux lionceaux de Mohamed Bekkari de remporter le titre à deux point d'écart du Racing de Casablanca, le deuxième.

Ensuite après le sifflet de la fin du match un grand nombre d'habitants de la ville et de supporters sont sortis fêter la montée de leur club. Ces fête dans la rue ont profité d'une grande couverture médiatique de la part de la presse national qui ne s'attendait pas à cette réalisation du Rapide Oued Zem, un club qui n'a jamais tout au long de son histoire quitter les divisions amateurs inférieures. Finalement le club a été félicité par les grandes équipes du royaume tel le Raja de Casablanca avec lequel il a une relation d'amitié historique.

L'âge dorée et la montée en élite[modifier | modifier le code]

En première division, les dirigeants du club font plusieurs transferts afin de ramener des joueurs expérimentés qui peuvent résister à la pression de la division d'élite. Le club profite aussi du soutien financier de l'ancien président du Raja Mohamed Boudrika qui signe un contrat de sponsoring avec le club pour sa société (Boudrika Holding) qui figure dans son maillot comme partenaire officiel du club qui signe aussi un contrat avec la société d'équipements sportifs italienne Legea.

Par la suite, le Rapide et ses supporters rêvent également de réussir le maintien et de rester en première division. Son premier match parmi l'élite, l'avait opposé dans la capitale administrative Rabat contre les FAR de Rabat, le match s'est soldé à la fin par un nul (0:0), ce qui est considéré comme un bon début. Le club réussi aussi à arracher un nul contre le champion d'Afrique le Wydad de Casablanca (1:1) sachant que le Rapide avait raté plusieurs occasions.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif 2017-2018[modifier | modifier le code]

Effectif du Rapide Oued Zem de la saison 2017-2018
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[3] Nom Date de naissance Sélection[4] Club précédent
Gardiens


12 G Drapeau du Maroc Ghanimi, AmineAmine Ghanimi 09/06/1994 (25 ans) Formé au club
1 G Drapeau du Maroc Adnaoui, AbdelaliAbdelali Adnaoui 09/06/1990 (29 ans) Formé au club
Défenseurs
4 D Drapeau du Maroc El Barki, AbdrrahmanAbdrrahman El Barki 31/10/1992 (26 ans) Ittihad Khémisset
5 D Drapeau du Mali Coulibaly, Salif IbrahimSalif Ibrahim Coulibaly 25/12/1995 (23 ans) Union Aït Melloul
27 D Drapeau du Maroc El Mejhed, HichamHicham El Mejhed Formé au club

Milieux

7 M Drapeau du Maroc El Hasnaoui, MohammedMohammed El Hasnaoui TAS de Casablanca
999 M Drapeau du Maroc Essalhi, YoussefYoussef Essalhi Formé au club
33 M Drapeau du Maroc Khaldouni, WalidWalid Khaldouni Olympique Club de Safi
8 M Drapeau du Maroc Safsafi, ToufikToufik Safsafi Renaissance de Berkane
20 M Drapeau du Maroc Soudani, AnassAnass Soudani 28/11/1987 (31 ans) Raja de Casablanca
21 M Drapeau du Maroc Ouerdani, AnassAnass Ouerdani 07/09/1994 (24 ans) Raja de Casablanca
23 M Drapeau du Maroc Rquioui, ImadImad Rquioui 22/06/1986 (32 ans) Olympique Club de Safi
Attaquants
9 A Drapeau du Maroc Rahiss, AbderrazzakAbderrazzak Rahiss Youssoufia de Berrechid
1_ A Drapeau du Maroc Hafari, AdilAdil Hafari Hassania d'Agadir
11 A Drapeau du Maroc Madi, AbdelillahAbdelillah Madi Olympique de Safi
11 A Drapeau du Maroc El Wakili, YassineYassine El Wakili Raja de Casablanca
27 A Drapeau du Maroc El Aroui, HichamHicham El Aroui FUS de Rabat
18 A Drapeau du Maroc Hibour, MouradMourad Hibour 27/01/1988 (31 ans) Youssoufia Berrechid
19 A Drapeau du Maroc Rahouli, ImadImad Rahouli 01/01/1994 (25 ans) Olympique de Safi
22 A Drapeau du Mali Sidibé, MamadouMamadou Sidibé 28/12/1992 (26 ans) Mali CA Khénifra
19 A Drapeau du Mali Diarra (football), AbdoulayeAbdoulaye Diarra (football) 28/12/1994 (24 ans) Mali [[]]
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)
  • Drapeau : Maroc Amine Nouara
  • Drapeau : Maroc Rachid Motamsik

Légende

Consultez la documentation du modèle

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Stade Municipal de Oued Zem[modifier | modifier le code]

La capacité du stade atteint 20 000 supporters, il n'est pas conforme aux normes fifa mais il peut être rénover. La première rencontre du Rapide Oued Zem en première division de la Botola Maroc Télécom, qui s'est joué dans son stade mythique le Stade Municipal de Oued Zem était lors de la douxième journée contre le leader le Hassania d'Agadir match terminé sous le score de (0:0). Mais la première victoire dans ce stade était au derby locale de la région contre le Chabab Atlas Khénifra, match qui s'est soldé sous le score de (1:0).

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://lionsdelatlas.ma/31053-hassan-benabicha-succede-a-tarik-mustapha
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  4. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]