Raphaël Siboni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raphaël Siboni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Artiste contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partenaire

Raphaël Siboni est un artiste français, né en 1981. Il vit et travaille à Paris.

Démarche artistique[modifier | modifier le code]

Issus des pratiques du documentaire et du cinéma, Raphaël Siboni rencontre Fabien Giraud à l'ENSAD. Après un passage au Fresnoy, ils débutent leur collaboration en 2007. D'un questionnement initial sur les communautés contemporaines et les modes d'individuation qui les travaillent, leur démarche s'ouvre progressivement à une redéfinition systématique de la notion même d'expérience esthétique. Le monde, selon Fabien Giraud et Raphael Siboni, est un paysage liquide et fluide, "soft" au sens oú l'entend aujourd'hui la programmation informatique. Dans un système d'équivalence, où rien ne se fixe ni ne perdure, " l'œuvre n'est plus qu'une variable dans un système nommé selon le cas exposition, institution, situation. La singularité est une fonction parmi d'autres de cet ensemble dynamique". C'est au sein de cette "condition" que se forme tout l'enjeu de leur travail. Il consiste à envisager la possibilité 'malgré tout' d'une saillance qui, venant faire disjoncter cette réalité, porte en elle la promesse d'un Événement. Les deux artistes sont représentés par la galerie Loevenbruck à Paris.

En 2014, Raphaël Siboni créé « Sunset » avec le musicien Danger, un projet mêlant art contemporain et musique électronique[1]. Les deux hommes le définissent comme étant « la résurrection de nos mythologies adolescentes. C’est la tentative d’un romantisme générique, résonnant dans l’obscurité du night-club. C’est un coucher de soleil qui vient s’abattre sur les ruines de notre subjectivité »[2].

Principales expositions en collaboration avec Fabien Giraud[modifier | modifier le code]

2010

  • et si quelque part quelque chose se mettait simplement à vous remplacer /Galerie Loevenbruck, Paris
  • Dynasty / Palais de Tokyo - Musée d'Art moderne de la Ville de Paris / ARC, Paris, France
  • Human Mincer (as we were looking for the shape underneath we fell upon monochromatic vexations) / ARCO, Madrid

2009

  • Yet To be written Yet to be built / Gertrude Contemporary Art Spaces, Fitzroy, Australie
  • Calculating Infinity / CAN, Neuchâtel, Suisse
  • Le Dix-neuf / Le Centquatre, Paris
  • Radiografías, Mitomanía e identidad / Centro de Cultura Antiguo Instituto, Gijón
  • FIAC 2009 / Cour carrée du Louvre, Paris
  • Exposition / Galerie Loevenbruck, Paris
  • La Force de l'Art 02 /Grand Palais, Paris

2008

  • Lucky Number Seven / Biennial de Santa Fe, Nouveau Mexique, USA
  • Superdôme / Palais de Tokyo, Paris

2007

  • Biennale d'art contemporain de Lyon 2007 / Musée d’Art Contemporain, Lyon
  • Château de Tokyo / Tokyo Redux / Château de l’île de Vassivière, Vassière
  • Enlarge Your Practice / Friche de la Belle de mai, Marseille

Autres expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Rencontres internationales Madrid – Paris – Berlin, Madrid, Espagne, 2007 -
  • Le Fresnoy[3], Studio national des arts contemporains, Tourcoing, 2007
  • Palais de Tokyo, Paris, France, 2006[4]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Friendly Fire, vidéo d’art en collaboration avec Fabien Giraud
  • 2007 : Kant Tuning Club, court-métrage
  • 2009 : La Vallée Von Uexküll, vidéo d’art en collaboration avec Fabien Giraud
  • 2009 : Calculating Infinity, vidéo d’art en collaboration avec Fabien Giraud
  • 2010 : Point of View, court-métrage avec HPG et William Le Bris alias Storm
  • 2011 : La Mesure Aglaé, vidéo d’art en collaboration avec Fabien Giraud
  • 2012 : Il n'y a pas de rapport sexuel[5], documentaire avec HPG

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées CBM
  2. « Sunset : projet electro romantique à la française en approche », sur pixbear.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  3. Le Fresnoy
  4. artfacts.net
  5. Raphaël Siboni: "Si le porno avait une histoire, ce serait celle de la technique" les Inrocks 13/08/2011