Raphaël Rouquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouquier.
Raphaël Rouquier
Naissance (48 ans)
Étampes (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Mathématiques
Institutions CNRS
Université de Leeds
Université d'Oxford
UCLA
Diplôme Université Paris Diderot[1],[2]
Directeur de thèse Michel Broué[2] et J.G. Thompson[1]
Distinctions prix Whitehead 2006
prix Élie Cartan 2008
Prix Adams 2009

Raphaël Alexis Marcel Rouquier est un mathématicien français et professeur de mathématiques à l'UCLA, né le (48 ans)[1] à Étampes[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Rouquier étudie à l'École Normale Supérieure de 1988 à 1990 pour un DEA en mathématiques sous la direction de Michel Broué, où il poursuit jusqu'à son doctorat. Rouquier passe la seconde année de son doctorat à étudier à l'Université de Cambridge sous la supervision de John Griggs Thompson[1].

En 1992, il intègre le CNRS où il termine son doctorat (1992) et obtient son habilitation (1998-1999). Il y devient directeur de recherche en 2003. De 2005 à 2006 il est Professeur en théorie des représentations au Département de Mathématiques Pures à l'Université de Leeds[3] avant de partir pour l'Université d'Oxford en tant que titulaire de la chaire Waynflete Professor of Pure Mathematics[4]. En 2012, il part à l'UCLA[5], [6].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Il reçoit le prix Whitehead en 2006[7] et le prix Adams en 2009 pour ses contributions à la théorie des représentations[8],[9].

En 2006 il est conférencier au Congrès international des mathématiciens de Madrid avec pour sujet Derived equivalences and finite dimensional algebras.

En 2008 il est également lauréat du prix Élie Cartan.

En 2012 il devient fellow de l'American Mathematical Society[10].

En 1999-2000 Emmanuel Grenier et lui sont titulaires des cours Peccot.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Raphaël Rouquier » (voir la liste des auteurs).

  1. a, b, c et d "CURRICULUM VITAE" (PDF).
  2. a et b (en) Raphaël Rouquier sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. a et b « Who’s Who 2009: New Names » [PDF], The Daily Telegraph (consulté le 17 juin 2009)
  4. « On the move... », Times Higher Education, (consulté le 17 juin 2009)
  5. « UCLA website »
  6. « Oxford advertising his previous position »
  7. « Prizewinners 2006 », Bulletin of the London Mathematical Society, vol. 38, no 05,‎ , p. 873-880 (DOI 10.1112/S0024609306019448)
  8. « 'Representation Theory' work wins 2009 Adams Prize », (consulté le 17 juin 2009)
  9. « Raphaël Rouquier wins the 2009 Adams Prize », Mathematical Institute, University of Oxford, (consulté le 17 juin 2009)
  10. Liste des Fellows de l'American Mathematical Society, consulté le 2013-07-07.

Liens externes[modifier | modifier le code]