Raphaël Larrère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raphaël Larrère
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
  • Du bon usage de la nature : pour une philosophie de l'environnement
  • Penser et agir avec la nature : une enquête philosophique

Raphaël Larrère (né le ) est un ingénieur agronome et chercheur français. Il s'intéresse au loup.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Raphaël Larrère fait ses études d'ingénieur agronome, spécialité zootechnie, à l'Institut national agronomique (1964), et a fait une carrière de directeur de recherche à l'INRA, notamment dans le département d’économie et de sociologie rurales de 1966 à sa retraite[1],[2].

Ses recherches ont notamment porté sur la dynamique des systèmes agraires et la production des paysages ruraux. Il s'est spécialisé dans l'étude des usages, des représentations, des conflits d’usages et des conflits d’images de la forêt, puis, plus généralement, de la nature.
À partir des années 1990, il s'intéresse également à l’histoire de la protection de la nature et l'éthique environnementale.

Il a présidé le conseil scientifique du parc national du Mercantour[2] et a été membre des conseils scientifiques du Parc national de la Vanoise et de Parcs nationaux de France, et membre du Comité d’orientation, de recherche et de prospection de la Fédération des parcs naturels régionaux[3].

Avant de prendre sa retraite, il était chargé de mission à l'Institut national de la recherche agronomique[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié avec Catherine Larrère, spécialiste de philosophie de l'environnement[2]. Il est le père de l'historienne Mathilde Larrère[4] et de Marion Larrère, professeure de mathématiques.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Raphaël Larrère », sur savoirs.ens.fr.
  2. a b et c « Catherine & Raphaël Larrère », sur lejournal.cnrs.fr.
  3. a et b « Raphaël Larrère », sur eco-dialogues.fr.
  4. Mathilde Larrère, « Oui, leur fille »,

Liens externes[modifier | modifier le code]