Raphaël Faÿs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raphaël Faÿs
Raphaël Faÿs Djangofestivalen 2019 (204843).jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Guitariste, guitariste de jazzVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genres artistiques

Raphaël Faÿs, est un guitariste et compositeur français né le à Paris. Artiste polyvalent, il aborde plusieurs styles, du jazz au flamenco en passant par le swing manouche, le jazz fusion et le classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Initié à l'âge de cinq ans par son père, Louis Faÿs, guitariste de jazz, il apprend le solfège et la guitare classique à l'Académie de guitare de Paris[1]. Il joue dans les bars parisiens comme la fameuse Chope des Puces, dans le marché aux puces de Saint-Ouen près de la porte de Clignancourt. En 1976 il fait sa première apparition télévisée au Grand Échiquier dans des adaptations en style swing manouche de morceaux du guitariste de picking Marcel Dadi et devient dès lors connu du grand public[2]. Il s'investit ensuite dans le style jazz fusion puis, en 1987, il rencontre Paco de Lucía à Paris et se consacre désormais à sa passion pour le flamenco, qu'il travaille avec ses amis espagnols pendant plusieurs années : « Le flamenco est une musique que j'ai vécue et que je sens au fond de moi. Il transpire dans ma façon de jouer, même quand je joue du jazz… Quand je monte sur scène, je suis comme un torero qui entre dans l'arène. »

La guitare classique tient aussi une grande place dans sa carrière d'instrumentiste. Il aime composer, on retrouve dans la musique de Raphaël Faÿs des intonations de Chopin, de Villa-Lobos, de Barrios.

En 2007, parallélement à la sortie d'une trilogie d'albums doubles (voir la discographie ci-dessous) est publié chez le même éditeur (Le Chant du Monde / Harmonia Mundi) le DVD Ma vie à travers la guitare, sous-titré “Gypsy & Classic”, du nom du premier des trois doubles-CD.

En 2008, il sort son premier album flamenco, Andalucia, puis Extremadura, Mi camino con el flamenco en 2011, et Circulo de la noche en 2014.

L'approche sensible de l'artiste est liée à sa technique particulière au médiator. Aimant puiser dans les traditions et les enrichir de son apport personnel, il compose de nombreuses œuvres d'inspiration flamenca : bulerías, alegrías, fandango

En plus de quarante années de carrière, Raphaël Faÿs se produit dans le monde entier et enregistre une trentaine d'albums.

Discographie[modifier | modifier le code]

Disques vinyle microsillon[modifier | modifier le code]

Disques compacts[modifier | modifier le code]

Disques vidéonumériques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guitare et musique ». Fondée en 1953 par Gilbet Imbar, l’Académie de guitare de Paris, dont Ida Presti est la première présidente, sera patronnée notamment par Henri Sauguet, Maurice Cullaz et Fernando Fernandez Lavie.
  2. Il déclare cependant : « Quand j'ai fait le Grand Échiquier, j'étais trop jeune, un gamin sans expérience, sans agent, sans conseil et sans recul. Et puis j'étais un musicien beaucoup trop vert ; les disques que j'ai faits à cette époque n'étaient pas d'une grande tenue musicale. Si c'était à refaire, je ne le referais pas, c'était trop tôt ! » dans la revue French Guitar
  3. a b et c « Festival de la Guitare », sur guylukowski.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]