Raphaël Basch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un journaliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basch.
Raphaël Basch
Naissance
Prague
Empire austro-hongrois
Décès donnée inconnue
France
Profession
Activité principale
Famille
Fanny Weisz-Weber (épouse)
Victor Basch (fils)
Hélène Basch (belle-fille)

Raphaël Basch, né à Prague — alors dans l'Empire austro-hongrois — en 1813 et mort en année inconnue, est un écrivain, homme politique et journaliste français.

Il est le père de Victor Basch, né en 1863 à Budapest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors du Printemps des peuples, Il prend une part active à l'insurrection viennoise d'octobre 1848. Il occupe ensuite un certain nombre de postes d'importance à Vienne et à Berlin.

À partir de 1875, il est correspondant de presse à Paris, pour le compte de différents journaux germanophones, dont le Neue Freie Presse. Il se retire de la vie publique après 1883 et demeure dans la capitale française.

Fanny Françoise Weissweiler, son épouse et la mère de Victor, se suicide[1] en 1876, au cours d'une crise de neurasthénie.

Publications[modifier | modifier le code]

Pamphlets publiés sous le pseudonyme de Ein Altoesterreicher (« un vieil autrichien ») :

  • Deutschland, Oesterreich, und Europa ;
  • Oesterreich und das Nationalitätenrecht, Stuttgart, 1870 ;

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Raphael Basch » (voir la liste des auteurs).