Raoul Mille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mille.
Raoul Mille
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès
Nice, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

  • Léa ou l'Opéra sauvage
  • Les Amants du paradis
  • Père et Mère
  • Le Paradis des tempêtes

Raoul Mille, né en 1941 à Paris et mort le à Nice[1], est un journaliste et écrivain français, lauréat du Prix Interallié en 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raoul Mille est né à Paris et a grandi dans le Pas-de-Calais. C'est à l'âge de 16 ans qu'il s'établit dans la région de Nice. Romancier, chroniqueur radio, chroniqueur (notamment dans les années '70 pour "L'Action Nice-Côte d'Azur" le mensuel de Jacques Médecin où il rencontre Cyril de La Patellière et Christian Estrosi), France 3 puis journaliste dans le quotidien Nice-Matin. Son roman Les Amants du paradis reçoit le prix Interallié en 1987. Dix ans plus tard, "Le Paradis des tempêtes" reçoit le prix Baie-des-Anges. En juin 2010, il cosigne "Le Roman de Napoléon III" avec le maire de Nice, Christian Estrosi, à l'occasion du 150e anniversaire de l'annexion du comté de Nice à la France.

Grand spécialiste de l'histoire de la Côte d'Azur, il était également membre du conseil municipal de la ville de Nice depuis 2008, chargé de la culture avec le titre de "délégué à la Culture, à la Littérature, à la Lutte contre l’Illettrisme et à l’Histoire".

L'année 2014 voit, à Nice, une nouvelle bibliothèque, sise dans l'ancienne Gare du Sud restaurée, porter son nom.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]