Raoul Josset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Josset.
Raoul Josset
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Un des trois atlantes du monument aux morts de Jussy
Un des trois atlantes du monument aux morts de Jussy

Raoul Jean Josset, né le à Fours[1] et mort en 1957 à Dallas, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père David Auguste Josset est dentiste. Pendant la Première Guerre mondiale, celui-ci travaille comme interprète pour les forces américaines en France.

Raoul Josset est l'élève d'Antoine Bourdelle entre 1920 et 1926. Il travaille aux États-Unis à partir de 1933[2] en collaboration avec le sculpteur José Luis Zorrilla de San Martín (en).

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France
  • Cercy-la-Tour : Monuments aux morts de la Première Guerre mondiale.
  • Châtillon-sur-Seine : Monuments aux morts de la Première Guerre mondiale.
  • Jussy : Monuments aux morts de la Première Guerre mondiale, 1924. statue colonne représentant saint Quentin, sur l'église du même nom.
  • Roupy, église : anges du clocher et un Christ en croix.
  • Saint-Germain-d'Anxure : Monuments aux morts de la Première Guerre mondiale, 1924, représente deux soldats portant le corps d'un troisième[3].
  • Samoens (Haute Savoie) : Monuments aux morts de la Première Guerre mondiale, 1925, représente un soldat mort soutenu par un personnage féminin, sculpture en granit de Combloux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Morot-Gaudry, « La sculpture en Morvan au XXe siècle et début du XXIe siècle », Bulletin de l'Académie du Morvan, n°82, 2017, p.21.
  2. « Raoul Josset aux États-Unis », sur texasescapes.com.
  3. Les monuments aux morts sculptés en France, sculpteur Raoul Josset, architectes Jean Charavel, Robert Enault, Marcel Melendes. Le soldat mort représente François de Robien, fils du maire de la commune, le comte André de Robien.