Raoul Echard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Raoul Echard
Naissance
Rouen
Décès (à 29 ans)
Bodio
Origine Drapeau de la France France
Allégeance France
Arme Aéronautique militaire
Grade Capitaine
Années de service Escadrille 22, Escadrille 26-Escadrille Spa82
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes 7 victoires aériennes
Distinctions Croix de Guerre, Légion d'honneur

Raoul Cesar Robert Pierre Echard né le à Rouen et mort le à Bodio, est un As de l'aviation français de la Grande Guerre avec 7 combats aériens victorieux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été incorporé aux Escadrille 26, Chef d'Escadrille Spa 82, Commandant d'Escadrille GC 22 et commandait l'escadrille des Cigognes. Il compta sept victoires à son palmarès. Il fut nommé capitaine en 1917.

Victoires aériennes[1][modifier | modifier le code]

N°. Date Avion piloté Adversaire Issue Lieu Notes
1 biplace allemand abattu à l'ouest d'Altkirch
2 EA abattu
3 EA abattu Moosch Victoire partagée avec Lt François de Boigne (en)
4 EA Abattu
5 EA Abattu Asiago
6 Fokker Dr.I Abattu Cernay-lès-Reims
7 25 août 1918 Ballon d'observation Abattu Concevreux

L'accident[modifier | modifier le code]

Le capitaine Raoul Echard, commandant de l'escadrille française "La Cigogne" était venu sur l'aérodrome de Dübendorf pour la participation au meeting international de Zurich. Une compétition de trois étapes "le circuit des Alpes" était organisé à cette occasion. Après les deux premières étapes sans problème, c'est lors de la dernière étape du jeudi 7 septembre 1922, entre Bellinzone et Dübendorf que l'accident se produisit à 12h25 au-dessus du village de Bodio.

Sur son Spad de 300 chevaux, le commandant prend rapidement de la vitesse et dépasse ses concurrents, puis son aile droite se détache et l'avion pique du nez. Le cadavre du pilote fut retrouvé sur le Mont Ghiso.

L'organisation de l'aviation française était pour une grande partie son œuvre et il commandait l'escadrille française à Mulhouse[2].

Chevalier de la Légion d'honneur le et il a reçu deux citations de la médaille militaires et la croix de guerre. Il repose dans le cimetière de Bonsecours (Seine-Maritime)[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.theaerodrome.com/aces/france/echard.php fiche du capitaine Raoul Echard.
  2. Le Journal de Genève, le 8 septembre 1922
  3. Marcel Catillon, Mémorial aéronautique : qui était qui, Paris, Nouv. éd. latines, (ISBN 2-723-30529-5)