Ranini Cundasawmy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ranini Cundasawmy
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
MauriceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Sport
Site web
(en) ranini.tkVoir et modifier les données sur Wikidata

Ranini Cundasawmy (née le ) est une boxeuse mauricienne. Elle pratique la savate (boxe française), la croche et le muay-thaï. Elle a remporté le championnat du monde de muay-thaï en 2017 et 2018 organisé par la WMF Federation (World Muay Thai Federation) basée en Thailande.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Cundasawmy est née le à l'Hôpital Victoria, sur l'Île Maurice[1]. De 1984 à 1994, elle vit à Pope Henessy, un quartier de Beau Bassin, avec ses trois frères et deux sœurs. Elle commence à pratiquer le kick-boxing à l'âge de 10 ans. Elle mène sa scolarité à Beau Bassin jusqu'à 16 ans, âge auquel elle quitte cette ville pour poursuivre ses études au lycée St Bartholomew, à Port-Louis.

Après son Higher School Certificate (HSC, équivalent du baccalauréat), elle doit renoncer à poursuivre ses études à l'Université, sa famille ne pouvant la soutenir financièrement. Elle travaille alors en tant que vendeuse en pharmacie tout en continuant le Kick-boxing. En 2002, elle trouve un emploi dans la société Toolink Crm Ltd, où elle rencontre son futur mari Louis Patrick Cundasawmy. Ils se mettent à pratiquer la savate ensemble et se marient en 2008[2]. En 2008, ils quittent Toolink Crm et créent leur propre entreprise, DJP Productions. En 2010, ils commencent à pratiquer le muay-thaï[2],[3],[4].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Entre 2007 et 2010, Cundasawmy s'entraîne au sein du club Bambou Martial Arts (BMA) Sports Club, qui rencontre de nombreuses difficultés. Les sportifs sont notamment contraints de s'entraîner dans la rue, n'ayant aucun lieu pour cela.

En 2011, Cundasawmy fonde la BMA Female Team. Elle participe à plusieurs compétitions de muay-thaï et savate entre 2010 et 2012. En 2012, elle participe au premier combat de muay-thaï mixte organisé à Maurice, et le gagne[5]. Lors de sa première participation au championnat mauricien de Taekwondo, en 2013, elle gagne la médaille d'or. Elle remporte aussi le championnat mauricien de croche pour sa première participation, et conserve son titre de championne de muay-thaï[2]. Le , elle gagne le championnat de croche de l'Océan Indien[6].

En octobre 2014, elle remporte la médaille de bronze du Championnat du Monde Assaut de Boxe Française Savate à Rome sous le coaching de son mari Louis Patrick Cundasawmy[7],[8].

Elle conserve son titre de championne mauricienne de muay-thaï en 2015.

En 2017, Cundasawmy gagne la médaille d'or aux championnats du monde de la World Muaythai federation (WMF) en Pro-Am chez les -46 kg, et une médaille d'argent en amateur chez les -47 kg. À la suite d'une levée de fonds sur Internet, elle peut finalement participer à la compétition de la WMF, où elle remporte l'or chez les amatrices de -48 kg, et l'argent chez les Pro-Am de -46 kg[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Muay-thaï combats nationaux (12 Combats. 12 victoires, 0 défaite, 0 égalité)
  • Muay-thaï combats internationaux (8 Combats. 5 victoire, 3 défaites, 0 égalité)
  • Boxe Française Savate combats nationaux (7 Combats. 6 victoires, 1 défaite, 0 égalité)
  • Croche (lutte traditionnelle de La Réunion), combats nationaux et internationaux (11 combats. 10 victoires, 1 défaite, 0 égalité)
  • Kyokushinkai combats nationaux (4 combats. 4 victoires, 0 défaite, 0 égalité)
  • Taekwondo combats nationaux (4 Combats. 4 victoires, 0 défaites, 0 égalité)

Total des combats[10] : 51 / Victoires: 44 / Défaites: 6 / Égalités: 0 / Victoires par KO: 7

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2006 - Boxe Française Jeux de l'ouest Champion[2]
  • 2011 - Mauritius National Muay Thai Champion[2]
  • 2012 - Mauritius National Muay Thai Champion)[2]
  • 2013 - Won the Mauritius Muay Thai Female Championship Belt[11]
  • 2013 - Mauritius National Muay Thai Champion[10]
  • 2014 - Indian Ocean Croche Champion [6]
  • 2014 - World Championship Boxe Francaise Savate Assault (Bronze Medal) [7],[8]
  • 2014 - Mauritius National Muay Thai Champion [12]
  • 2015 - Jeux des Iles 2015 La Croche (silver medal) - 59k [13],[14]
  • 2015 - Jeux des Iles 2015 Croche Bataille (gold medal) - 50k [13],[14] (synthèse de croche préhension et de moraingy percussion)
  • 2015 - Mauritius National Muay Thai Champion [15]
  • 2016 - Championnat Maurice de Croche - Champion [16]
  • 2016 - Championnat Maurice de Croche Bataille - Champion [16]
  • 2016 - Kyokushinkai National Tournament 2016 - Champion [17]
  • 2016 - WKF Muay Thai World Championship (Silver Medal - VICE WORLD CHAMPION 54kg) [18]
  • 2016 - WKF Muay Thai World Championship (World Champion -50kg)[19]
  • 2017 - WMF Muay Thai World Champion 2017 (WORLD CHAMPION Proam -46kg)[20],[21],[22],[23]
  • 2018 - WMF Muay Thai World Champion 2018 (Gold Medal | WORLD CHAMPION am -48kg) [24],[25]
  • 2019 - WMF Muay Thai World Championship (Gold Medal | WORLD CHAMPION am-48kg) [26]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ranini Cundasawmy », sur Awakeningfighters.com (consulté le 26 septembre 2015)
  2. a b c d e et f (en) « Ranini Cundasawmy – The Muay Thai Champion », News on Sunday,‎ , p. 14-15 (lire en ligne)
  3. « Ranini Cundasawmy, la combattante », Kozé,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « A leader for positive change: Mauritian Muay Thai at its best », Female Fighters Africa,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Female Fighter Ranini Cundasawmy vs Teddy Arlanda Muay Thai Mix Fight - 2012 Mangalcan », YouTube, (consulté le 5 juin 2017)
  6. a et b « Croche Champion de l'Océan indien. Zembrocal réussi à Vacoas. Les résultats », Le Quotidien,‎ (lire en ligne)
  7. a et b « Boxe française : Ranini Cundasawmy décroche le bronze », Le Mauricien,‎ , p. 26 (lire en ligne)
  8. a et b « Boxe française : Ranini Cundasawmy récompensée par Médine », Le Mauricien,‎ (lire en ligne)
  9. « Muay-Thai | Thaïlande : L’or et l’argent pour Ranini Cundasawmy - Le Mauricien », Le Mauricien,‎ (lire en ligne)
  10. a et b (en) « Fight Records Photos and Video », Facebook,‎ (lire en ligne)
  11. « Ranini_Cundasawmy et Felice Sunee sacrés »,
  12. « Ranini Cundasawmy vs Abdoolah Laetitia - Muay Thai National Championship 7 feb 2015 Final », YouTube, (consulté le 5 juin 2017)
  13. a et b « Jeux des ïles 2015. Résultats »
  14. a et b « La croche, lutte traditionnelle de la Réunion: Les podiums », sur La-croche.blogspot.com, (consulté le 5 juin 2017)
  15. « Ranini Cundesawmy et ses cinq merveilles », 5 Plus,‎ (lire en ligne)
  16. a et b « Championnats nationaux de la Croche. Le passé réunionnais s'écrit au présent », L'Express (Maurice),‎ (lire en ligne)
  17. « Tournoi national de Kyokushinkai. Un succès sur toute la ligne », Star Newspaper,‎ (lire en ligne)
  18. « Ranini Cundasawmy, championne du monde WKF. Rien ne peut l'arrêter », Le Dimanche l'hebdo,‎ (lire en ligne)
  19. « Muay Thai. Ranini Cundasawmy sur le toit du monde », 5Plus,‎ (lire en ligne)
  20. « Ranini Cundasawmy, la belle parmi les brutes », Bonjour La Sentinelle,
  21. « Muay Yhai. Cundasawmy championne du monde », Défi plus,
  22. Carine Tourette, « Bambous : La championne de «muay thai» encadre les jeunes », L'Express (Maurice),
  23. (en) « La championne de Muay Thai encadre les jeunes », La Sentinelle,
  24. Carpayen Shelly, « Nouvelle victoire de Ranini Cundasawmy: «Je dédie ce titre à toute l’île Maurice» », L'Express (Maurice),‎ (lire en ligne)
  25. « Muay Thai : Ranini Cundasawmy, l'or lui va si bien », 5 Plus,‎ (lire en ligne)
  26. « Ranini met KO la bresilienne Mancillia », defimedia,‎ (lire en ligne)