Ranganayaki Rajagopalan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ranganayaki Rajagopalan (1932 – ) est une musicienne indienne, joueuse de vînâ saraswati, l'instrument roi de la musique carnatique, du sud de l’Inde.

Née dans le Tamil Nadu, elle rencontra très tôt son guru Karaikudi Sambasiva Iyer (1888-1954) qui était en son temps le plus grand virtuose de l'instrument, issu d'une succession de 7 générations de musiciens de cour. Dès l'âge de quatre ans, elle est adoptée par son voisin qui lui enseigne son art à force de discipline.

Tout en préservant le style et l'école de Tanjore en les présentant sur toutes les scènes du monde, elle a su élever ses huit enfants, dont trois filles musiciennes.

Le style de Ranganayaki Rajagopalan est caractérisé par une « guirlande de râgas » (râgamâla) en guise d'introduction à son interprétation d'un râga. Par ailleurs, elle est connue pour ses tanams, consistant en un développement rythmique mais solitaire du râga.