Pelophylax kl. esculentus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rana esculenta)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la Grenouille verte d'Amérique du Nord, voir Lithobates clamitans.
Grenouille verte
Description de cette image, également commentée ci-après

Grenouille verte

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ranidae
Genre Pelophylax

Nom binominal

Pelophylax kl. esculentus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Synonymes

  • Rana esculenta Linnaeus, 1758
  • Pelophylax esculentus (Linnaeus, 1758)
  • Rana kl. esculenta Linnaeus, 1758

La Grenouille verte ou la Grenouille comestible, Pelophylax kl. esculentus, est un amphibien qui résulte de l'hybridation entre les espèces suivantes : la Grenouille de Lessona, Pelophylax lessonae, et la Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Grenouille verte sur une feuille de nénuphar.

Cette grenouille présente un corps trapu, un museau fortement arrondi, une pupille horizontale ainsi que deux lignes de glandes bien marquées sur le dos. Le mâle possède deux sacs vocaux externes. Les palmures ne dépassent pas la moitié des orteils.

  • Taille : 40 à 120 mm
  • Poids : Peut atteindre 20 g
  • Couleur : en général, le dessus du corps est de couleur vert vif à brun. Le dessous est jaune chez le mâle.

Répartition[modifier | modifier le code]

Pelophylax kl. esculentus est endémique de l'Europe. Elle se rencontre de la moitié Nord de la France jusqu'au Sud de la Suède et en Russie. Elle est absente de la péninsule Ibérique, du Sud de l'Italie et du Sud des Balkans[2].

Elle a été introduite en Espagne et au Royaume-Uni[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle affectionne les plans d'eau, les marais, les étangs et les cours d'eau lents, mais aussi les forêts et les prairies humides. Il arrive qu'elle s'installe à proximité des plans d'eau artificiels, comme des lavoirs ou des bassins. Elle a également été observée dans les eaux saumâtres et dans la mer pendant de brèves périodes [3].

Grenouille verte au bord d'un lavoir en béton
Détail de la patte arrière (palmée) de la Grenouille verte

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

La grenouille verte se nourrit d'arthropodes, d'insectes, de petits crustacés, de larves d'amphibiens, de vers.

Hibernation[modifier | modifier le code]

Elle hiberne durant les quatre mois d'hiver, elle s'envase dans les fonds de mares, ruisseau, frayères, étangs, etc. Les anoures peuvent rester sans manger pendant deux ans. Dans les pays où il fait très chaud, certains anoures hibernent pendant la saison froide et entrent en état de léthargie pendant les grosses chaleurs. La plupart du temps, les anoures hibernent vers début novembre et ressortent vers fin février - début mars.

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'accouplement et la ponte se déroulent sur une période de 15 jours entre mars et avril, dès le réchauffement de l'eau. La femelle pond de 1 500 à 4 000 œufs qui éclosent au bout de deux à trois semaines en fonction de la température ambiante. Le développement des têtards dure de deux à trois mois jusqu'à leur métamorphose. La maturité sexuelle est atteinte à trois ans. La grenouille verte peut vivre de six à dix ans.

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Dubois, 1992 : Notes sur la classification des Ranidae (Amphibiens anoures). Bulletin Mensuel de la Société Linnéenne de Lyon, vol. 61, p. 305-352.
  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]