Ramu Tokashiki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramu Tokashiki
Image illustrative de l'article Ramu Tokashiki
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Naissance (26 ans)
Kita-ku
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 80 kg (176 lb)
Surnom Tok[1]
Taku[2]
Situation en club
Club actuel Storm de Seattle
Numéro 7
Poste Ailière forte
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015

2015
2016
Sunflowers
Sunflowers
Sunflowers
Sunflowers

Storm de Seattle
Storm de Seattle
?
?
?
18,0

8,2
5,3[3]
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : Japon Japon

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Ramu Tokashiki, née le à Kita-ku, est une joueuse japonaise de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivée dans la ligue japonaise WJBL en 2010 aux JX-Eneos Sunflowers, elle est nommée meilleure joueuse de la ligue dès son année rookie. En quatre ans, elle mène son équipe à autant de titres de champion. En 2014-2015, elle en tête de plusieurs catégories statistiques: points (18,0), rebonds (11,5), contres (2,13) et adresse aux tirs (59,8 %)[4].

Début 2015, elle signe un contrat avec la franchise WNBA du Storm de Seattle, devenant la troisième japonaise à rejoindre la ligue américaine après Mikiko Hagiwara pour les Monarchs de Sacramento et le Mercury de Phoenix et Yuko Oga pour le Mercury en 2008[4], aucune des deux n'ayant cependant inscrit plus de 3 points de moyenne par rencontre. Sans rivale au Japon, elle recherche l'émulation outre-Pacifique. D'un dunk à l'entraînement, elle capte l'intérêt de Sue Bird qui dit d'elle « Tok est probablement une des intérieures les plus rapides que j'ai vues[1]. »

Pour sa première rencontre, elle joue 20 minutes pour six points, un rebond et deux contres[5]. Fin juin, elle réalise deux belles sorties avec 14 points (7 sur 13) en 31 minutes lors d'une défaite 71-73 face aux Stars de San Antonio, puis 21 points à 10 sur 15 en 23 minutes lors d'un nouveau revers du Storm 89-93 face au Shock de Tulsa[6]. Ayant des capacités d'assimilation rapides, sa coach Jenny Boucek la fait enrichir son jeu notamment à mi-distance[7].

Le 28 juin, elle inscrit 21 points, son nouveau record personnel et intègre ensuite le cinq de départ[1]. Rapidement populaire, il lui manque seulement 442 votes pour intégrer le cinq de départ de la conférence ouest du WNBA All-Star Game 2015[1]. Elle s'absente fin août pour disputer le championnat d'Asie 2015, qualificatif pour les Jeux olympiques de 2016, avec son équipe nationale[7]. Elle figure également dans la WNBA All-Rookie Team 2015 en quatrième position[8]. Lors de la dernière rencontre de la saison, Jenny Boucek la teste au poste de l'ailière (numéro 3) en prévision d'une évolution possible la saison suivante[2]. Après cette saison rookie prometteuse, elle conclut en février 2016 un nouveau contrat pluriannuel avec le Storm, sa coach ne tarissant pas d'éloges : « Taku est un clé de voute de notre avenir. Sa passion, son athlétisme, son abnégation et son instinct du jeu combinés font d'elle un leader des deux côtés du terrain. Le ciel est sa limite »[9].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec elle, le Japon remporte le Championnat d'Asie 2013 43 ans après son dernier succès et elle reçoit le trophée de meilleure joueuse du tournoi avec 17,1 points de moyenne[10].

Fin août 2015, elle manque quatre rencontres WNBA pour disputer avec le Japon le Championnat d'Asie qui se tient du 29 août au 5 septembre à Wuhan en Chine[11]. Meilleure joueuse du tournoi, elle aide le Japon à remporter la médaille d'or et et une qualification directe pour les Jeux olympiques de 2016[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Seth Berkman, « Ramu Tokashiki, a Japanese Rookie, Blossoms in the W.N.B.A. », nytimes.com, (consulté le 26 août 2015)
  2. a et b (en) « Storm forward Tokashiki wraps up solid rookie season in WNBA », Japan Times, (consulté le 30 septembre 2015)
  3. (en) « Ramu Tokashiki », WNBA (consulté le 3 novembre 2016)
  4. a et b (en) Kaz Nagatsuka, « WJBL star Tokashiki signs with WNBA’s Storm », japantimes.co.jp, (consulté le 21 juillet 2015)
  5. (en) Kaz Nagatsuka, « Tokashiki helps Storm rout Sparks in WNBA opener », japantimes.co.jp, (consulté le 21 juillet 2015)
  6. (en) Ed Odeven, « Rookie Tokashiki coming on strong for Storm », japantimes.co.jp, (consulté le 21 juillet 2015)
  7. a et b (en) Jayda Evans, « Storm forward Ramu Tokashiki to face fines for time missed with Japan’s national team », seattletimes.com, (consulté le 24 août 2015)
  8. a et b (en) « Storm’s Jewell Loyd Headlines 2015 WNBA All-Rookie Team », WNBA, (consulté le 26 septembre 2015)
  9. (en) « Ramu Tokashiki Re-Ups With The Seattle Storm On A Multi-Year Deal », WNBA, (consulté le 19 février 2016)
  10. (en) Kaz Nagatsuka, « Tokashiki earns spot with the Seattle Storm », japantimes.co.jp, (consulté le 21 juillet 2015)
  11. (en) Jānis Kacēns, « Ramu Tokashiki to join Japan for FIBA Asia championship », Love Women's Basketball, (consulté le 23 août 2015)
  12. a, b et c (en) Jānis Kacēns, « FIBA Asia: Japan crowned champions, Tokashiki MVP, Korea get last spot in Rio qualifiers », Love Women's Basketball, (consulté le 6 septembre 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]