Rame articulée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une rame articulée, ou un train articulé, est une rame dans laquelle les bogies (organes de roulement) sont situés entre les voitures[1].

C'est par exemple le cas pour les TGV[2] et l'AGV[2], les Z 50000 ainsi que pour les trains Talgo (ce dernier cas est particulier car le bogie y est remplacé par deux roues indépendantes).

C'est également le cas de certains tramways.

Avantages de l'articulation[modifier | modifier le code]

L'articulation d'un train donne une meilleure intégrité dans le cas d'un déraillement, grâce à une plus grande rigidité[2]. Un train articulé est donc plus sûr qu'un train non articulé.

D'après Alstom, le bogie placé sous l'articulation élimine également une grande partie des vibrations et le bruit de roulement à bord, amortit les mouvements entre les voitures sur le passage d'un aiguillage, optimise l'aérodynamisme, et réduit les coûts de maintenance de l'ordre de 30 %[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]