Rallye d'Australie 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rallye d'Australie 2018
13e manche du championnat du monde des rallyes 2018
Généralités
Édition 27 édition
Pays hôte Drapeau de l'Australie Australie
Lieu Coffs Harbour
Date du 15 au
Spéciales 24 (316,30 km)
Surface Gravier
Équipes 25 au départ, 15 à l'arrivée
Podiums
Classement pilotes
1. Jari-Matti Latvala
2. Hayden Paddon 3. Mads Østberg
Classement équipes
1. Toyota GAZOO Racing WRC
2. Hyundai Motorsport 3. Citroën Total Abu Dhabi WRT
Rallye d'Australie

Le Rallye d'Australie 2018 est le 13e rallye du Championnat du monde des rallyes 2018 et la 27e édition de l’épreuve. Il se déroule sur 24 épreuves spéciales. Il est remporté par le duo finlandais Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila après avoir pris la tête de l'épreuve lors de la dernière journée. À l'issue du rallye, la paire française Sébastien Ogier et Julien Ingrassia est sacrée championne du monde pour la sixième fois consécutive.

Engagés[modifier | modifier le code]

no  Engagé Pilote Copilote Voiture Pneus
Engagés WRC
1 M-Sport Ford WRT Sébastien Ogier Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC M
2 M-Sport Ford WRT Elfyn Evans Daniel Barritt Ford Fiesta WRC M
3 M-Sport Ford WRT Teemu Suninen Mikko Markkula Ford Fiesta WRC M
4 Hyundai Shell Mobis WRT Andreas Mikkelsen Anders Jæger-Synnevaag Hyundai i20 Coupe WRC M
5 Hyundai Shell Mobis WRT Thierry Neuville Nicolas Gilsoul Hyundai i20 Coupe WRC M
6 Hyundai Shell Mobis WRT Hayden Paddon Sebastian Marshall Hyundai i20 Coupe WRC M
7 Toyota Gazoo Racing WRT Jari-Matti Latvala Miikka Anttila Toyota Yaris WRC M
8 Toyota Gazoo Racing WRT Ott Tänak Martin Järveoja Toyota Yaris WRC M
9 Toyota Gazoo Racing WRT Esapekka Lappi Janne Ferm Toyota Yaris WRC M
10 Citroën Total Abu Dhabi WRT Mads Østberg Torstein Eriksen Citroën C3 WRC M
11 Citroën Total Abu Dhabi WRT Craig Breen Scott Martin Citroën C3 WRC M
Engagés WRC-2
31 Pedro Heller Pedro Heller Pablo Olmos Ford Fiesta R5 M
32 Motorsport Italia Armin Kremer Pirmin Winklhofer Škoda Fabia R5 P
33 M-Sport Ford WRT Alberto Heller José Díaz Ford Fiesta R5 M
34 Gianluca Linari Gianluca Linari Pietro Elia Ometto Subaru Impreza WRX STi P
Engagés WRC-3
61 Enrico Brazzoli Enrico Brazzoli Luca Beltrame Citroën DS3 R3 P
62 Louise Cook Louise Cook Stefan Davis Citroën DS3 R3 M
Autre engagé majeur
21 M-Sport Ford WRT Jourdan Serderidis Frédéric Miclotte Ford Fiesta WRC M
Source : [1]

Déroulement de l’épreuve[modifier | modifier le code]

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, ici en 2011, sont sacrés champions du monde pour la sixième fois consécutives à l'issue du rallye.

Le rallye, qui propose un parcours largement revu par rapport à l'année dernière, est l'épilogue d'une saison 2018 très disputée. En effet, seuls trois points séparent Sébastien Ogier (Ford) de Thierry Neuville (Hyundai), et avec Ott Tänak (Toyota), ils sont en lice pour le titre de champion du monde des pilotes, tout comme leurs constructeurs respectifs pour le championnat constructeurs.

Le rallye débute le vendredi avec au programme deux boucles identiques de trois spéciales disputées l'une le matin et l'autre l’après-midi puis deux super-spéciales. Craig Breen perd d'entrée du temps après avoir heurté un kangourou, tandis que les pilotes Toyota emmenés par Esapekka Lappi sont à la fête en réalisant un triplé. Jari-Matti Latvala s'impose d'ailleurs dans l'ES2, mais c'est le pilote Citroën Mads Østberg qui signe le scratch de la dernière spéciale de la matinée. Cette dernière est marquée par le passage dans un fossé de Tänak mais surtout par la mésaventure connue par Andreas Mikkelsen. En effet, le pilote norvégien a été déconcentré par la présence d'un tracteur dans la spéciale et est sorti de la piste en suivant, le contraignant à se retirer. C'est un coup dur pour Hyundai en vue du titre constructeur. Ainsi, à la pause, Østberg mène, devançant Lappi de 5 s 4 et Latvala de 5 s 8. Ogier et Neuville, contraints par leur position de balayer, sont relégués respectivement à 27 s 6 et Latvala de 19 s 2, soient les 10e et 9e places.

L'après-midi commence avec l'ES4 que Tänak remporte. Les écarts y sont plus faibles que durant la matinée, scénario qui se reproduit dans l'ES5, sauf pour les Toyota, la faute à un gué où Tänak a arraché son pare-chocs avant et où son coéquipier Lappi a connu des coupures moteur. En revanche, Neuville y performe en signant le meilleur chrono. Mais la spéciale suivante est beaucoup moins favorable au belge. En effet, il manque d'abord de partir en tonneaux par l'avant sur une bosse, puis il déjante à l'arrière gauche à la suite d'une mauvaise réception de saut. Logiquement en difficulté ensuite, il concède 54 s 4 sur le vainqueur Breen. Il se retrouve ainsi 10e, position néfaste pour lui car elle l'oblige à ouvrir la route durant toute la journée de samedi. De plus, M-Sport, qui mise tout sur le championnat pilotes, fait ralentir les coéquipiers d'Ogier (Elfyn Evans et Teemu Suninen) de manière qu'ils soient derrière le Français au classement. Ainsi, à la fin de la journée, Ogier est 7e à 38 s 2 d'Østberg toujours leader alors que Neuville est 10e à 33 s 7 du français. Le podium provisoire est complété par Breen et Latvala, respectivement à 6 s 8 et 8 s 7 du norvégien.

La journée de samedi est la plus chargée du rallye avec au programme dix spéciale et 133 km de course répartis en deux boucles identiques de quatre spéciales (dont une super-spécial) plus deux super-spéciales. Hayden Paddon est le plus rapide dans la première spéciale, mais l'homme fort de la matinée se révèle être Ott Tänak, l'estonien s'adjugeant les trois spéciales suivantes. Østberg est en revanche en difficulté, la faute à son choix de pneu, si bien qu'il perd le commandement lors de l'ES11 au profit de Latvala qui reste mieux positionné que Tänak. Cette spéciale voit d'ailleurs Neuville et Breen heurter tous les deux un talus et perdre du temps, surtout pour l'irlandais qui a endommagé sa suspension arrière-gauche et qui égare plus d'1 min dans l’affaire. Ainsi, à la mi-journée, Latvala est en tête, 3 s 2 devant Tänak et 8 s 0 devant Østberg. Le pépin de Breen fait que Ogier est 6e mais il est à plus d'1 min de son rival Tänak.

La boucle de l'après-midi réserve le même schéma de course avec Paddon qui re-signe d'entrée le scratch puis avec Tänak qui remporte trois spéciales. Son coéquipier Lappi parvient à en glaner une. Surtout, l'estonien s'empare de la première place dans l'ES14 au détriment de Latvala. Ogier et Neuville continuent eux à perdre du temps lors de chaque spéciale, à l'exception de la dernière de la journée remportée par le belge. Cela est dû à l'apparition de la pluie durant cette super-spéciale, qui a fortement nui à Latvala qui a concédé plus de 10 s à Tänak en 2,54 km. Le finlandais reste tout de même 2e derrière Tänak mais accuse désormais 21 s 9 de retard. Østberg, toujours en difficulté, est maintenant 4e, la 3e place revenant à Paddon. Ogier est 6e à plus d'1 min 30 s, mais possède plus d'1 min d'avance sur Neuville 8e. Dans cette position, le gapençais serait titré quels que soient les résultats de ses rivaux dans la Power stage, mais la 1re place de Tänak ne l'autorise à aucun relâchement. La fin du rallye s'annonce décisive et haletante.

L'ultime journée du rallye propose deux boucles de trois spéciales dont la Power stage soit six spéciales. Surtout, les averses nocturnes ont rendu les spéciales boueuses et donc piégeuses. Latvala remporte la première spéciale avec plus de 5 s d'avance sur la concurrence et revient à 12 s 6 de Tänak. Mais dans la spéciale suivante remportée par Paddon, Breen et surtout Tänak sortent de la route dans un virage serré à gauche. L'estonien endommage ainsi sa Yaris à l’avant-droit et perd une vingtaine de seconde, rendant ainsi pour 5 s 0 le commandement à Latvala. La spéciale suivante remportée par Lappi offre moins de péripéties. Mais ce ne sera pas le cas pour les suivantes. En effet, dans l'ES22, Thierry Neuville part à la faute et heurte un arbre, finissant avec une roue arrachée. Le pilote belge repart mais s'arrête un peu après. S'en est fini des espoirs de titre pour lui. Désormais, seul Tänak peut empêcher le sacre d'Ogier. Or, l'estonien part lui aussi à la faute dans un virage à gauche en descente de l'ES23 et ne peut repartir ! Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont dès lors champions du monde pour la sixième fois consécutive ! C'est la quinzième fois de suite qu'un pilote français est titré et ce grâce aux 9 titres de Sébastien Loeb et aux 6 de Sébastien Ogier. Quant à Latvala, qui vient de signer les deux scratchs, il n'a plus de concurrence pour la victoire et s'adjuge son unique rallye de la saison à l'issue d'une dernière spéciale remportée par Ogier. C'est aussi la 5e victoire pour Toyota, et surtout, le constructeur nippon est sacré champion du monde des constructeurs. À noter que Paddon et Østberg complètent le podium, et que la catégorie WRC-2 a été dominée de bout en bout par Alberto Heller. Enfin, seuls 15 équipages ont terminé ce rallye, dont aucun de la catégorie WRC-3.

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

Position No. Pilote Copilote Équipe Voiture Temps Diff. Points[note 1]
Pos. Cla. Gén. SS.
Classement général
1 1 7 Jari-Matti Latvala Miikka Anttila Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC 2 h 59 min 52 s 0 0 s 0 25 1
2 2 6 Hayden Paddon Sebastian Marshall Hyundai Shell Mobis WRT Hyundai i20 Coupe WRC 3 h 00 min 24 s 5 +32 s 5 18 0
3 3 10 Mads Østberg Torstein Eriksen Citroën Total Abu Dhabi WRT Citroën C3 WRC 3 h 00 min 44 s 2 +52 s 2 15 3
4 4 9 Esapekka Lappi Janne Ferm Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC 3 h 00 min 54 s 3 +1 min 02 s 3 12 4
5 5 1 Sébastien Ogier Julien Ingrassia M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC 3 h 02 min 22 s 8 +2 min 30 s 8 10 5
6 6 2 Elfyn Evans Daniel Barritt M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC 3 h 02 min 22 s 8 +3 min 05 s 1 8 2
7 7 11 Craig Breen Scott Martin Citroën Total Abu Dhabi WRT Citroën C3 WRC 3 h 08 min 51 s 0 +8 min 59 s 0 6 0
8 1 33 Alberto Heller José Díaz M-Sport Ford WRT Ford Fiesta R5 3 h 22 min 20 s 5 +22 min 28 s 5 4 0
9 / 74 Steve Glenney Andrew Sarandis Steve Glenney Škoda Fabia R5 3 h 26 min 53 s 8 +27 min 01 s 8 2 0
10 8 21 Jourdan Serderidis Lara Vanneste M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC 3 h 35 min 06 s 1 +35 min 14 s 1 1 0
WRC-2
8 1 33 Alberto Heller José Díaz M-Sport Ford WRT Ford Fiesta R5 3 h 22 min 20 s 5 0 s 0 25
12 2 34 Gianluca Linari Pietro Elia Ometto Gianluca Linari Subaru Impreza WRX STi 3 h 49 min 40 s 4 +6 min 26 s 5 18
WRC-3
Aucun équipage WRC-3 n'a terminé le rallye
Sources :[2],[3]

Spéciales chronométrées[modifier | modifier le code]

WRC
Jour Spéciale Nom Longueur Vainqueur Voiture Temps Meneur
Bucca [Shakedown] 5,07 km Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 2 min 53 s 8 NC
SS1 Orara East 1 8,77 km Esapekka Lappi Toyota Yaris WRC 4 min 45 s 5 Esapekka Lappi
SS2 Coldwater 1 14,12 km Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 7 min 56 s 3 Jari-Matti Latvala
Esapekka Lappi
SS3 Sherwood 1 26,68 km Mads Østberg Citroën C3 WRC 12 min 49 s 0 Mads Østberg
SS4 Orara East 2 8,77 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 4 min 43 s 5
SS5 Coldwater 2 14,12 km Thierry Neuville Hyundai i20 Coupe WRC 7 min 51 s 1
SS6 Sherwood 2 26,68 km Craig Breen Citroën C3 WRC 12 min 35 s 6
SS7 Destination NSW SSS18 1 1,27 km Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 1 min 23 s 4
SS8 Destination NSW SSS18 2 1,27 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 1 min 23 s 0
SS9 Argents Hill Reverse 1 13,13 km Hayden Paddon Hyundai i20 Coupe WRC 7 min 20 s 9
SS10 Welshs Creek Reverse 1 28,83 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 15 min 12 s 6
SS11 Urunga 1 20,11 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 11 min 32 s 3 Jari-Matti Latvala
SS12 Raleigh 1 1,99 km Elfyn Evans
Ott Tänak
Ford Fiesta WRC
Toyota Yaris WRC
1 min 33 s 1
SS13 Argents Hill Reverse 2 13,13 km Hayden Paddon Hyundai i20 Coupe WRC 7 min 16 s 8
SS14 Welshs Creek Reverse 2 28,83 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 15 min 01 s 4 Ott Tänak
SS15 Urunga 2 20,11 km Esapekka Lappi Toyota Yaris WRC 11 min 32 s 5
SS16 Raleigh 2 1,99 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 1 min 32 s 2
SS17 Destination NSW SSS18 3 1,27 km Ott Tänak Toyota Yaris WRC 1 min 23 s 1
SS18 Destination NSW SSS18 4 1,27 km Thierry Neuville Hyundai i20 Coupe WRC 1 min 24 s 1
SS19 Coramba 1 15,55 km Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 9 min 38 s 1
SS20 Sapphire 1 19,27 km Hayden Paddon Hyundai i20 Coupe WRC 11 min 30 s 2 Jari-Matti Latvala
SS21 Wedding Bells18 1 7,16 km Esapekka Lappi Toyota Yaris WRC 4 min 14 s 9
SS22 Coramba 2 15,55 km Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 10 min 05 s 1
SS23 Sapphire 2 19,27 km Jari-Matti Latvala Toyota Yaris WRC 11 min 48 s 1
SS24 Wedding Bells18 2 [Power Stage] 7,16 km Sébastien Ogier Ford Fiesta WRC 4 min 16 s 2
WRC-2
Bucca [Shakedown] 5,07 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 3 min 08 s 9 NC
SS1 Orara East 1 8,77 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 5 min 12 s 9 Alberto Heller
SS2 Coldwater 1 14,12 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 8 min 42 s 3
SS3 Sherwood 1 26,68 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 14 min 27 s 5
SS4 Orara East 2 8,77 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 5 min 07 s 3
SS5 Coldwater 2 14,12 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 8 min 32 s 3
SS6 Sherwood 2 26,68 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 14 min 06 s 4
SS7 Destination NSW SSS18 1 1,27 km Armin Kremer Škoda Fabia R5 1 min 29 s 0
SS8 Destination NSW SSS18 2 1,27 km Pedro Heller Ford Fiesta R5 1 min 27 s 3
SS9 Argents Hill Reverse 1 13,13 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 8 min 00 s 9
SS10 Welshs Creek Reverse 1 28,83 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 16 min 46 s 0
SS11 Urunga 1 20,11 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 12 min 55 s 0
SS12 Raleigh 1 1,99 km Armin Kremer Škoda Fabia R5 1 min 38 s 0
SS13 Argents Hill Reverse 2 13,13 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 7 min 55 s 1
SS14 Welshs Creek Reverse 2 28,83 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 16 min 40 s 7
SS15 Urunga 2 20,11 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 12 min 52 s 7
SS16 Raleigh 2 1,99 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 1 min 38 s 0
SS17 Destination NSW SSS18 3 1,27 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 1 min 28 s 2
SS18 Destination NSW SSS18 4 1,27 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 1 min 27 s 2
SS19 Coramba 1 15,55 km Pedro Heller Ford Fiesta R5 10 min 46 s 5
SS20 Sapphire 1 19,27 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 13 min 07 s 3
SS21 Wedding Bells18 1 7,16 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 5 min 14 s 7
SS22 Coramba 2 15,55 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 12 min 32 s 6
SS23 Sapphire 2 19,27 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 15 min 01 s 2
SS24 Wedding Bells18 2 7,16 km Alberto Heller Ford Fiesta R5 4 min 52 s 3
WRC-3
Bucca [Shakedown] 5,07 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 3 min 48 s 6 NC
SS1 Orara East 1 8,77 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 6 min 40 s 5 Enrico Brazzoli
SS2 Coldwater 1 14,12 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 10 min 23 s 4
SS3 Sherwood 1 26,68 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 18 min 08 s 6
SS4 Orara East 2 8,77 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 6 min 04 s 6
SS5 Coldwater 2 14,12 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 10 min 12 s 7
SS6 Sherwood 2 26,68 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 25 min 08 s 6
SS7 Destination NSW SSS18 1 1,27 km Pas de vainqueur NC
SS8 Destination NSW SSS18 2 1,27 km Pas de vainqueur NC
SS9 Argents Hill Reverse 1 13,13 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 9 min 24 s 8
SS10 Welshs Creek Reverse 1 28,83 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 19 min 01 s 0
SS11 Urunga 1 20,11 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 15 min 03 s 4
SS12 Raleigh 1 1,99 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 1 min 49 s 8
SS13 Argents Hill Reverse 2 13,13 km Enrico Brazzoli Citroën DS3 R3 9 min 10 s 3
SS14 Welshs Creek Reverse 2 28,83 km Pas de vainqueur NC Pas de meneur
SS15 Urunga 2 20,11 km Pas de vainqueur NC
SS16 Raleigh 2 1,99 km Pas de vainqueur NC
SS17 Destination NSW SSS18 3 1,27 km Pas de vainqueur NC
SS18 Destination NSW SSS18 4 1,27 km Pas de vainqueur NC
SS19 Coramba 1 15,55 km Pas de vainqueur NC
SS20 Sapphire 1 19,27 km Pas de vainqueur NC
SS21 Wedding Bells18 1 7,16 km Pas de vainqueur NC
SS22 Coramba 2 15,55 km Pas de vainqueur NC
SS23 Sapphire 2 19,27 km Pas de vainqueur NC
SS24 Wedding Bells18 2 7,16 km Pas de vainqueur NC

Super spéciale[modifier | modifier le code]

La super spéciale est une spéciale de 7,16 km courue à la fin du rallye. Elle est remportée par Sébastien Ogier, qui conclut sa dernière spéciale au volant de la Ford Fiesta WRC par un scratch.

Pos. Pilote Copilote Voiture Temps Diff. Pts.
1 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC 4 min 16 s 2 0 s 0 5
2 Esapekka Lappi Janne Ferm Toyota Yaris WRC 4 min 16 s 3 +0 s 1 4
3 Mads Østberg Torstein Eriksen Citroën C3 WRC 4 min 18 s 9 +2 s 7 3
4 Elfyn Evans Daniel Barritt Ford Fiesta WRC 4 min 19 s 2 +3 s 0 2
5 Jari-Matti Latvala Miikka Anttila Toyota Yaris WRC 4 min 20 s 4 +4 s 2 1

Classements aux championnats après l'épreuve[modifier | modifier le code]

Championnats des pilotes[modifier | modifier le code]

WRC
Pos. Pilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Sébastien Ogier 219
1rightarrow blue.svg 2 Thierry Neuville 201
1rightarrow blue.svg 3 Ott Tänak 181
1uparrow green.svg 1 4 Jari-Matti Latvala 128
1downarrow red.svg 1 5 Esapekka Lappi 126
WRC-2
Pos. Pilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Jan Kopecký 143
1rightarrow blue.svg 2 Pontus Tidemand 111
1rightarrow blue.svg 3 Kalle Rovanperä 90
1rightarrow blue.svg 4 Gus Greensmith 70
1rightarrow blue.svg 5 Łukasz Pieniążek 56
WRC-3
Pos. Pilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Enrico Brazzoli 98
1rightarrow blue.svg 2 Taisko Lario 97
1rightarrow blue.svg 3 Emil Bergkvist 86
1rightarrow blue.svg 4 Denis Rådström 80
1rightarrow blue.svg 5 Jean-Baptiste Franceschi 79

Championnats des copilotes[modifier | modifier le code]

WRC
Pos. Copilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Julien Ingrassia 219
1rightarrow blue.svg 2 Nicolas Gilsoul 201
1rightarrow blue.svg 3 Martin Järveoja 181
1uparrow green.svg 1 4 Miikka Anttila 128
1downarrow red.svg 1 5 Janne Ferm 126
WRC-2
Pos. Copilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Pavel Dresler 143
1rightarrow blue.svg 2 Jonas Andersson 111
1rightarrow blue.svg 3 Jonne Halttunen 90
1rightarrow blue.svg 4 Przemysław Mazur 56
1rightarrow blue.svg 5 Craig Parry 55
WRC-3
Pos. Copilote Points
1rightarrow blue.svg 1 Luca Beltrame 98
1rightarrow blue.svg 2 Tatu Hämäläinen 97
1rightarrow blue.svg 3 Johan Johansson 80
1rightarrow blue.svg 4 Romain Courbon 79
1rightarrow blue.svg 5 Stefan Davis 59

Championnats des équipes et des constructeurs[modifier | modifier le code]

WRC
Pos. Constructeur Points
1rightarrow blue.svg 1 Toyota Gazoo Racing WRT 368
1rightarrow blue.svg 2 Hyundai Shell Mobis WRT 341
1rightarrow blue.svg 3 M-Sport Ford WRT 324
1rightarrow blue.svg 4 Citroën Total Abu Dhabi WRT 237
WRC-2
Pos. Équipe Points
1rightarrow blue.svg 1 Škoda Motorsport II 150
1rightarrow blue.svg 2 Škoda Motorsport 133
1rightarrow blue.svg 3 Printsport 81
1rightarrow blue.svg 4 ACI Team Italia WRC 80
1rightarrow blue.svg 5 Hyundai Motorsport 76
WRC-3
Pos. Équipe Points
1rightarrow blue.svg 1 ACI Team Italia 83
1rightarrow blue.svg 2 Castrol Ford Team Turkiye 67
1rightarrow blue.svg 3 OT Racing 62
1rightarrow blue.svg 4 ADAC Sachsen 62
1rightarrow blue.svg 5 Équipe de France FFSA Rally 55

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les points sont attribués aux pilotes et copilotes sur la base du classement selon le barème 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1. Des points supplémentaires sont octroyés aux cinq premiers de la super spéciale selon le barème 5-4-3-2-1. Enfin, lors de chaque spéciale, un Point de Spéciale est attribué au pilote et au copilote du WRC Junior ayant obtenu le temps de spéciale le plus rapide parmi les équipages WRC Junior inscrits.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Kennards Hire Rally Australia 2018 Entry List », rallyaustralia.com.au, Rallye d'Australie,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (en) « Rally Australia Results », wrc.com, World Rally Championship (consulté le ).
  3. (en) « 27. Kennards Hire Rally Australia 2018 », ewrc-results.com (consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :