Rajshree Pathy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rajshree Pathy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Drapeau d'Inde Inde
Activité
Dirigeante du groupe Rajshree Sugars and Chemicals Limited
Autres informations
Distinction

Rajshree Pathy, née Rajshree Vardaraj en 1957 à Coimbatore, dans l'État du Tamil Nadu, dans l'Inde du Sud, est une femme d'affaires indienne, chef d'entreprise à la tête du conglomérat Rajshree Sugars & Chemicals[1]..

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle appartient à la quatrième génération d'une famille de fabricants textiles, installée à Coimbatore dans les années 1930[2]. Son père, G. Vardaraj, est un industriel et un parlementaire, qui s'est consacré également au développement d'établissements scolaires et universitaires, et de structures médicales. A 17 ans, elle épouse S. Pathy, lui aussi entrepreneur[1].

Dans les années 1980, elle travaille dans l'entreprise de son père, et en diversifie l'activité, en investissant dans l'industrie sucrière[3]. Au début des années 1990, son père décède et elle reprend la direction des entreprises industrielles qu'il dirigeait. Elle continué à diversifier leurs activités et constitue un groupe, Rajshree Sugars & Chemicals, présent dans le sucre, l’alcool et l'énergie[3].

Elle a été la première femme à la tête du syndicat patronal de l'iundustrie sucrière indienne. Elle est également présidente d'une association des femmes de l'Inde du Sud, la Siwa. Elle s'investit également dans le domaine culturel, avec sa fille, créant un institut d'art contemporain et un lieu d'exposition à Coimbatiore[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Siddiqui Zaman 2011.
  2. Amarnath et Ghosh 2005, p. 122.
  3. a b et c Wydouw et al. 2013, p. 3370.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nischinta Amarnath et Debashish Ghosh, The Voyage to Excellence : The Ascent of 21 Women Leaders of India Inc, Pustak Mahal, (lire en ligne), « Rajshree Pathy, the Candy-maker », p. 122- 133.
  • (en) Sonia Golani, Corporate Divas, Penguin Books India, (lire en ligne), « Rajshree Pathy, the Alchemist », p. 176-188.
  • (en) Rana Siddiqui Zaman, « I don't let the child in me die », The Hindu,‎ (lire en ligne).
  • (en) Staff TH, « Designs from Coimbatore », The Hindu,‎ (lire en ligne).
  • (en) Dibeyendu Ganguly, « Women entrepreneurs aren’t always thinking about profit : Rajshree Pathy », The Times of India,‎ (lire en ligne).
  • Alban Wydouw, Béatrice Didier (dir.), Antoinette Fouque (dir.) et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, , « Pathy, Rajshree [ Coimbatore, sud de l’Inde 1957 ] », p. 3370.
  • (en) Arthy Muthanna, « Creative By Design », Verve,‎ (lire en ligne).