Rainbow (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rainbow.
Rainbow
Description de cette image, également commentée ci-après

Rainbow à Oslo, Norvège, le 27 septembre 1977.

Informations générales
Surnom Ritchie Blackmore's Rainbow,
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Hard rock, heavy metal, power metal
Années actives 1975-1984, 1993-1997, depuis 2015
Labels Polydor, BMG
Composition du groupe
Membres Ritchie Blackmore
Jens Johansson
David Keith
Bob Nouveau
Ronnie Romero
Anciens membres Voir membres
logo de Rainbow

Logo de Rainbow.

Rainbow est un groupe de hard rock et heavy metal britannique, originaire de Hertford, en Angleterre. Il est formé par Ritchie Blackmore, jusqu'alors guitariste de Deep Purple. Son histoire est marquée par de nombreux changements de personnel, dus au caractère ombrageux du guitariste. Rainbow est classé 90e du top 100 des meilleurs groupes de hard rock, établi par VH1[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Première époque (1975–1978)[modifier | modifier le code]

Cozy Powell en 1974.

C'est en mai 1975 que Ritchie Blackmore quitte officiellement Deep Purple, dont il était un des fondateurs en 1968, pour former Ritchie Blackmore's Rainbow qu'il renommera par la suite plus simplement Rainbow. Pour ce faire, il recrute les musiciens de Elf, groupe new-yorkais qui avait plusieurs fois assumé les premières parties des tournées américaines de Deep Purple, à l'exception du guitariste Steve Edwards[2]. Cette formation ne dure que quelques mois, le temps d'enregistrer le premier album Ritchie Blackmore's Rainbow. Lorsque l'album sort en août 1975, Gary Driscoll, Craig Gruber et Mickey Lee Soule ont déjà quitté le groupe. Seul le chanteur Ronnie James Dio poursuit l'aventure avec Ritchie Blackmore.

Jimmy Bain, Tony Carey et Cozy Powell rejoignent le groupe en septembre 1975. Cette formation produira deux albums : Rising et On Stage. Le premier teinté d'occultisme est élu par les lecteurs du premier numéro du magazine Kerrang comme le meilleur album de hard rock de tous les temps. Le second est un album live et restera le seul album live officiel du groupe sorti pendant son existence.

En janvier 1977, Jimmy Bain est remplacé par Mark Clarke. En août, Mark Clarke et Tony Carey sont à leur tour remplacés par Bob Daisley et David Stone. Cette formation enregistre Long Live Rock 'n' Roll. Tony Carey poursuivra avec son groupe Planet P Project, à côté duquel il entamera une fructueuse carrière solo. Tous les albums de cette periode ont été produits par Martin Birch, ancien producteur de Deep Purple. En novembre 1978, Ronnie James Dio quitte Rainbow pour entamer une carrière solo. Mais il est d'abord embauché par Black Sabbath. Ritchie Blackmore en profite pour remanier presque entièrement son groupe. C'est la fin de la première époque pour Rainbow, celle de l'association Ritchie Blackmore / Ronnie James Dio qui vit le groupe enregistrer quatre albums en trois ans.

Deuxième époque (1979–1980)[modifier | modifier le code]

Dès le début de 1979, Ritchie Blackmore reforme le groupe. En plus de Cozy Powell, seul membre restant de la première époque, on trouve à la basse et à la production son ancien compagnon de Deep Purple, Roger Glover, ainsi que Graham Bonnet au chant et Don Airey aux claviers. Cette formation durera jusque fin 1980 et enregistrera un album Down to Earth. Roger Glover devenant aussi le producteur du combo. Elle sera tête d'affiche au premier Monsters of rock de Donnington. En novembre 1980, Joe Lynn Turner et Bobby Rondinelli remplacent Graham Bonnet et Cozy Powell. Celui-ci estimant que le groupe s'oriente trop vers le rock FM américain, tendance Foreigner.

C'est la fin de la deuxième époque, celle qui aura notamment vu le groupe élargir son audience et connaître le succès grâce au single Since You Been Gone.

Troisième époque (1980–1984)[modifier | modifier le code]

Cette troisième époque est celle de l'association avec Joe Lynn Turner. Trois albums sortiront des studios sur cette période : Difficult to Cure, Straight Between the Eyes et Bent Out of Shape. Autour de Ritchie Blackmore, Joe Lynn Turner et Roger Glover on retrouve : à la batterie : Bobby Rondinelli, de novembre 1980 à juin 1983 (deux albums) puis Chuck Burgi jusqu'en mars 1984 (un album) ; aux claviers : Don Airey jusqu'en décembre 1981 (un album) puis David Rosenthal jusqu'en mars 1984 (deux albums).

Straight Between the Eyes est celui qui obtiendra le plus de succès aux États-Unis. Le groupe, cependant, emprunte de nouveau le son AOR qu'adoraient leurs premiers fans[3]. Le single Stone Cold est une ballade qui atteint la première place des Billboard Magazine's Rock Tracks ; sa vidéo qui l'accompagne est significativement diffusée sur la chaîne MTV.

Bent Out of Shape assiste au départ du Rondinelli qui sera remplacé par Chuck Bargi du groupe Balance. L'album contient le single Street of Dreams. Blackmore explique sur son site web que le clip a été banni des ondes de MTV à cause d'un supposé effet hypnotique[4], mais le docteur Thomas Radecki, de la National Coalition on Television Violence, critique MTV pour avoir diffusé la vidéo, ce qui contredit les propos de Blackmore[5].

Le groupe se sépare en mars 1984 lorsque Ritchie Blackmore et Roger Glover rejoignent Deep Purple qui a pris la décision de se reformer.

Quatrième époque (1993–1997)[modifier | modifier le code]

Fin 1993 Ritchie Blackmore quitte à nouveau Deep Purple et décide de reformer Rainbow avec de tous nouveaux musiciens. Il s'entoure de Doogie White (voix), Greg Smith (basse), John O. Reilly (batterie) et Paul Morris (claviers) et enregistre avec cette formation Stranger in Us All en 1995. Après la sortie de l'album, le groupe effectue une longue tournée mondiale. Elle est un véritable succès, et leur concert à Düsseldorf, en Allemagne, est filmé pour l'émission télévisée Rockpalast. L'émission est officiellement publiée par Eagle Records en CD et en DVD sous le titre Black Masquerade en 2013[6].

Septembre 1995 voit John O. Reilly céder sa place à la batterie à Chuck Burgi lui-même remplacé fin 1996 par John Miceli. En avril 1997 Ritchie Blackmore dissout définitivement Rainbow pour se consacrer entièrement au Blackmore's Night, groupe de musique d'inspiration médiévale qu'il forme avec sa compagne Candice Night.

Cinquième époque (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, même dissout, le groupe profitera de l'initiative de Universal Japan de remasteriser leur troisième album, Long Live Rock 'n' Roll, sous le format Super Audio CD. Sous ce même format suivront Rising en 2011, puis Difficult to Cure en 2013.

Fin 2015 Ritchie Blackmore annonce la reformation de Rainbow pour une série de concerts en festival. Les deux premières dates sont annoncées à Stuttgart et Loreley (Allemagne) pour juin 2016.

Membres[modifier | modifier le code]

Tableau synoptique
Période Membres Albums
Guitare Chant Basse Batterie Claviers
1975 Ritchie Blackmore Ronnie James Dio Craig Gruber Gary Driscoll Mickey Lee Soule Ritchie Blackmore's Rainbow
1975-1977 Jimmy Bain Cozy Powell Tony Carey Rising
1977 Mark Clarke David Stone On Stage
1977-1979 Bob Daisley Long Live Rock 'n' Roll
1979-1980 Graham Bonnet Roger Glover Don Airey Down to Earth
1980-1981 Joe Lynn Turner Bobby Rondinelli Difficult to Cure
1981-1983 David Rosenthal Straight Between the Eyes
1983-1984 Chuck Burgi Bent Out of Shape
1984-1994 Séparation
1994-1995 Ritchie Blackmore Doogie White Greg Smith John O'Reilly Paul Morris Stranger in Us All
1995-1997 Chuck Burgi
1997 John Micelli
1998-2015 Séparation
2016 Ritchie Blackmore Ronnie Romero Bob Nouveau David Keith Jens Johansson

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Man on the Silver Mountain, 1975
  • Starstruck, 1976
  • Kill the King (live), 1977
  • Long Live Rock 'n' Roll, 1978
  • L.A. Connection, 1978
  • Since You Been Gone, 1979
  • All Night Long, 1980
  • I Surrender, 1981
  • Can't Happen Here, 1981
  • Jealous Lover, 1981
  • Stone Cold, 1982
  • Power, 1982
  • Can't Let You Go, 1983
  • Street of Dreams, 1983
  • Hunting Humans, 1995
  • Ariel, 1995

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roy Davies, Rainbow Rising - The Story of Ritchie Blackmore's Rainbow (Helter Skelter, 2002)
  • (en) Martin Popoff, Rainbow - English Castle Magic (Metal Blade, 2005)
  • (en) Jerry Bloom, Black Knight - Ritchie Blackmore (Omnibus Press, 2006)
  • (en) Jerry Bloom, Long Live Rock 'n' Roll Story (Wymer Publishing, 2009)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « VH1's 100 Greatest Artists of Hard Rock », Rate Your Music (consulté le 13 novembre 2010).
  2. (en) « Rainbow - 1975-1978 », Ronnie James Dio (Official Site) (consulté le 24 juin 2009)
  3. (en) Eduardo Rivadavia, « Rainbow », AllMusic (consulté le 10 juin 2010).
  4. (en) « Ritchie Blackmore Bio », Blackmores Night,‎ (consulté le 13 novembre 2010).
  5. (en) R. Serge Denisoff, Inside MTV, Transaction, (ISBN 978-0-88738-864-4, lire en ligne), « MTV: Some People Just Don't Get It », 'Street of Dreams' by Rainbow has a psychiatrist dominating a man through hypnosis intermixed with male-female violent fantasies including a bound and gagged woman.
  6. (en) « Black Masquerade by Ritchie Blackmore's Rainbow », sur Amazon.co.uk (consulté le 24 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :