Raimundo Pereira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raimundo Pereira
Image illustrative de l'article Raimundo Pereira
Fonctions
Président de la République de Guinée-Bissau
(intérim)
9 janvier
(3 mois et 3 jours)
Premier ministre Carlos Gomes Júnior
Adiato Djaló Nandigna (intérim)
Prédécesseur Malam Bacai Sanhá
Successeur Mamadu Ture Kuruma
(chef de la junte militaire)
3 mars
(6 mois et 5 jours)
Premier ministre Carlos Gomes Júnior
Prédécesseur João Bernardo Vieira
Successeur Malam Bacai Sanhá
9e président de l'Assemblée nationale populaire bissau-guinéenne

(2 ans 7 mois et 4 jours)
Prédécesseur Manuel Serifo Nhamadjo (intérim)
Successeur Manuel Serifo Nhamadjo (intérim)

(2 mois et 9 jours)
Prédécesseur Francisco Benante
Successeur Manuel Serifo Nhamadjo (intérim)
Biographie
Nom de naissance Raimundo Rodrigues Pereira
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Bissau (Guinée portugaise)
Nationalité bissau-guinéenne
Parti politique PAIGC
Diplômé de Université de Lisbonne
Profession Avocat

Raimundo Pereira
Présidents de l'Assemblée nationale populaire
bissau-guinéenne

Présidents de la République de Guinée-Bissau

Raimundo Pereira, né le à Bissau, est un avocat et homme politique bissau-guinéen, vice-président du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, l'ex-parti unique. Président de l'Assemblée nationale populaire, il assure l'intérim de la présidence de la République à deux reprises, en 2009 et en 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté de droit de Lisbonne, Raimundo Pereira gravit tous les échelons du PAIGC jusqu'au poste de vice-président qu'il occupe actuellement.

Ancien ministre de la Justice, Raimundo Pereira dirige la radio nationale à partir de 1989, puis la télévision nationale dans sa phase expérimentale en 1991.

Élu président de l'Assemblée nationale populaire le [1], il est considéré comme l'homme de confiance de Carlos Gomes Júnior, nommé Premier ministre le 2 janvier 2009, qui entretient alors de mauvaises relations avec le président João Bernardo Vieira.

En qualité de président de l'Assemblée, il assure l'intérim de la présidence de la République après l'assassinat du président Vieira le . Il lui revient alors de convoquer une élection présidentielle dans un délai de 60 jours[2]. En fait, le premier tour de l'élection ne peut se tenir que le 28 juin suivant. Au second tour, le 26 juillet, Malam Bacai Sanhá est élu et Raimundo Pereira lui transmet le pouvoir le 8 septembre.

Le , à la suite de la mort de Malam Bacai Sanhá, Raimundo Pereira assure de nouveau l'intérim de la présidence de la République.

Il est arrêté le lors d'un coup d'État[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]