Raimonds Vējonis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Lettonie image illustrant un homme politique
Cet article est une ébauche concernant la Lettonie et un homme politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Raimonds Vējonis
Raimonds Vējonis, en 2015.
Raimonds Vējonis, en 2015.
Fonctions
Président de la République de Lettonie
En fonction depuis le
(1 an et 15 jours)
Élection
Premier ministre Laimdota Straujuma
Māris Kučinskis
Prédécesseur Andris Bērziņš
Ministre de la Défense

(1 an 5 mois et 15 jours)
Premier ministre Laimdota Straujuma
Gouvernement Straujuma I et II
Prédécesseur Artis Pabriks
Successeur Raimonds Bergmanis
Ministre de l'Environnement

(8 ans 11 mois et 18 jours)
Premier ministre Einars Repše
Indulis Emsis
Aigars Kalvītis
Ivars Godmanis
Valdis Dombrovskis
Gouvernement Repše
Emsis
Kalvītis I et II
Godmanis II
Dombrovskis I et II
Prédécesseur Vladimirs Makarovs
Successeur Edmunds Sprūdžs
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Oblast de Pskov (URSS)
Nationalité lettonne
Parti politique Parti vert
Conjoint Iveta Vējone
Diplômé de Université de Lettonie
Profession Biologiste
Résidence Château de Riga

Raimonds Vējonis
Présidents de la République de Lettonie

Raimonds Vējonis, né le dans l'oblast de Pskov, alors en Union des républiques socialistes soviétiques, est un homme politique letton, coprésident du Parti vert de Lettonie (LZP) et président de l'Union des verts et des paysans (ZZS).

Plusieurs fois ministre, chargé de l'Environnement puis de la Défense entre 2002 et 2015, il est élu président de la République de Lettonie le pour un mandat de quatre ans. Il s'agit du premier président « écologiste » d'un pays de l'Union européenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

De père letton et de mère russe, Raimonds Vējonis passe ses jeunes années dans le village de Sarkaņi, dans le district de Madona. Il obtient son diplôme de fins d’études secondaires à l'école secondaire numéro 1 de Madona.

Études et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Il étudie la biologie à l'université de Lettonie et, en 1989, son diplôme obtenu, il enseigne quelque temps dans son école à Madona[1],[2].

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

En 1990, il est un des tout premiers à s’engager dans les rangs de l'Union des verts et des paysans (le Parti vert de Lettonie ou « LZP »). Son grand-père a été rendu aveugle par l'utilisation de produits chimiques dangereux dans une ferme collective soviétique, ce qui a renforcé son intérêt pour l’écologie[3].

Il devient directeur-adjoint de la direction régionale de l’Environnement de Madona, et, parallèlement, devient membre du conseil municipal de Madona entre 1990 et 1993.

Ascension professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1994, il poursuit sa formation à l’Institut de génie de l’environnement et de l’eau de l’université technologique de Tampere. Il obtient l'année d'après le grade de magistère à l’université de Lettonie pour un travail de recherche dédié au plan de gestion du lac du Kaņepēn. En 1996, il est nommé à la tête de la direction régionale de l’Environnement du Grand Riga nouvellement créée.

Ministre[modifier | modifier le code]

Ministre de l'Environnement du au , chargé de la Protection de l'environnement et du Développement régional jusqu'au , il détient ce portefeuille ministériel au sein de sept gouvernements. Jusqu'à son départ, il était le doyen des ministres.

Le , il est nommé ministre de la Défense dans le gouvernement de droite dirigé par Laimdota Straujuma, étant le premier écologiste à occuper ce poste.

Président de la République[modifier | modifier le code]

Élection[modifier | modifier le code]

Désigné candidat à la Présidence de la République de Lettonie, Raimonds Vējonis est alors présenté comme l'un des favoris pour la succession du président Andris Bērziņš, qui ne se représente pas[4].

Le , jour du scrutin, il est en tête des quatre premiers tours mais il ne peut s'imposer du fait d'un trop grand nombre de suffrages défavorables. Au cinquième tour, restant le seul prétendant en lice, Raimonds Vējonis est élu président de la République par la chambre des députés, la Saeima ; il obtient en effet 55 voix contre 42, la majorité étant de 51 voix[5].

Premier chef d'État issu d'un parti écologiste en Europe[5], il est également le premier ministre en fonction élu à la tête de la Lettonie depuis la restauration de son indépendance en 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]