Raimond-Bérenger III de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raimond-Bérenger IV de Provence
Titres de noblesse
Comte
Prince
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Ramon Berenguièr III de ProvençaVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie

Pierre de Barcelone, né en 1158, mort le , fut comte de Roussillon et de Cerdagne de 1162 à 1168 (sous le nom de Pierre de Cerdagne), puis comte de Provence de 1173 à 1181 (sous le nom de Raimond-Bérenger IV (ou III) de Provence). Il était le fils de Raimond Bérenger IV, comte de Barcelone et comte associé (régent) de Provence sous le nom de Raimond-Bérenger II, et de Pétronille Ramirez, reine d'Aragon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de la minorité d'un précédent comte, la régence fut exercée par Raimond-Bérenger IV de Barcelone, qui est le plus souvent comptabilisé parmi les comtes de Provence comme Raimond-Bérenger II de 1144 à 1161, avant de passer la main à son neveu Raimond-Bérenger III (1161-1166). Il s'ensuit que son fils puiné est le plus souvent numéroté Raimond-Bérenger IV de Provence.

Il reçut à la mort de son père la Cerdagne et le Roussillon, mais quand son frère aîné Alphonse Ier de Barcelone récupéra le comté de Provence en le lui promettant, il céda ces comtés en 1168 à son frère cadet Sanche. Il semble n'avoir jamais gouverné ces deux comtés. Alphonse ne lui donna la Provence qu'en 1173.

En 1176, il tenta de conquérir Nice et Gênes avec son frère Sanche. Il entra ensuite en guerre contre les seigneurs du Languedoc et Raymond V, comte de Toulouse. Il fut assassiné près de Montpellier par des hommes de main d'Adhémar de Murviel.

Il est inhumé dans la cathédrale de Maguelone[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ramon Berenguer III, Count of Provence » (voir la liste des auteurs).
  1. Martin Aurell, « Nécropoles et donats : les comtes de la maison de Barcelone et l'Hôpital (XIIe-XIIIe siècles) », Provence Historique, 1995, vol. 45, p. 8-9, notes 3 et 4. [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]