Rahotep (IVe dynastie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rahotep.

Rahotep
Image illustrative de l’article Rahotep (IVe dynastie)
Statue de Rahotep - Musée égyptien du Caire
Nom en hiéroglyphe
r
a
Htp
t p
A1
Transcription Rˁ-ḥtp
Famille
Grand-mère paternelle Mérésânkh Ire
Père Snéfrou
Conjoint Néfret
Enfant(s) Djédi
♂ Itou
♂ Néferkaou
♀ Méréret
♀ Nedjémib
♀ Sethtet
Fratrie Khoufou
Néfermaât
Kanefer
Netjeraperef
Ânkhkhâf
Ranefer
Iynefer
Hétep-Hérès
Néfertkaou
Néferetnésou
Mérititès Ire
Sépulture
Nom G7510
Type mastaba
Emplacement Meïdoum

Rahotep (Rê est satisfait), durant la IVe dynastie est grand prêtre d'Héliopolis, général, ainsi que prince de Pe, une des villes saintes de l'Égypte antique.

Il est connu par sa statue, ainsi que celle de son épouse Néfret, découverte par Auguste Mariette en 1871 et exposée au musée égyptien du Caire.

Famille[modifier | modifier le code]

Rahotep était un fils du pharaon Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie et d'une mère inconnue. Certains pensaient également qu'il était plutôt le fils de Houni, le dernier roi de la IIIe dynastie du fait qu'ils pensaient également que la pyramide de Meïdoum était celle de ce roi, mais étant donné qu'il s'agit de celle de Snéfrou, cet argument est écarté.

Il est l'époux de Néfret avec qui il engendra trois fils (Djédi, Itou, Néferkaou) et trois filles (Méréret, Nedjémib, Sethtet).

Sépultude[modifier | modifier le code]

Il possède avec sa femme Néfret une tombe à Meïdoum très connue pour les statues des propriétaires.

Relief provenant de la tombe de Rahotep à Méïdoum - Musée du Louvre