Ragoût de truffes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ragoût de truffes
Image illustrative de l’article Ragoût de truffes
Ragoût de truffes accompagnant une côte de bœuf braisée au malbec, des crevettes bleues hawaïennes, un confit de pommes de terre et des petits légumes

Lieu d’origine France
Place dans le service Mets principal ou accompagnement
Température de service Chaude
Ingrédients Truffes, vin rouge ou blanc, huile d'olive ou beurre, échalotes ou oignons, laurier, thym, farine, sel, poivre, pain grillé ou frit
Accompagnement vin rouge
ventoux (AOC)
cahors (AOC)
collioure (AOC)

Le ragoût de truffes est une spécialité originaire du sud de la France, du Périgord à la Provence, les deux régions les plus productrices. C'est un mets aussi rare que cher puisque, en plat principal, il se prépare sur la base de huit truffes soit entre 200 et 300 grammes de ce champignon.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Outre les truffes et le vin rouge ou blanc, la préparation de ce mets nécessite de l'huile d'olive ou du beurre, des échalotes ou des oignons, du laurier, du thym, de la farine, du sel et du poivre, ainsi que du pain grillé ou frit[1],[2].

Préparation[modifier | modifier le code]

Deux façons différentes de préparer ce mets peuvent être utilisées. La première demande de faire bouillir préalablement les truffes dans le vin, puis d'utiliser le vin de cuisson pour réaliser la sauce et y rajouter après les rondelles de truffes et des morceaux de pain grillé[1].

La seconde se commence par une marinade où la moitié des truffes mijotent près de deux heures à feu doux dans le vin. Ensuite, la farine est utilisée pour lier une sauce avec le reste de truffes avant de laisser à nouveau mijoter et de servir sur les croûtons[2].

Accord mets/vin[modifier | modifier le code]

Un vin rouge puissant et corsé accompagne traditionnellement ce mets. Il est conseillé de servir un vin de la région de production tel que le ventoux, le cahors ou le collioure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Dumay, Guide du vin, Éd. Stock, Paris, 1967.
  • Georges Garin, Larousse Gastronomique, Éd. Larousse en ligne.

Articles annexes[modifier | modifier le code]